Grâce aux oyas: 75% d'arrosage en moins

Difficile de soigner ses plantations avec la canicule qui persiste, en tout cas sans arrosage à grandes eaux. Mais il existe une solution connue depuis des siècles. Les Oyas, des pots en céramiques plantés dans le sol à proximité des plantes et remplis d'eaux permettent de faire de sérieuses économies.

Potager luxuriant

Dans le jardin de Laurence de Vestel à Uccle, l'effet de ces oyas est saisissant. Dans son potager luxuriant, les tomates sont bien rouges, les feuilles bien vertes, les branches lourdes de légumes. Cet été, sa récolte est excellente malgré la sécheresse qui sévit depuis des semaines.

"C'est un potager qui n'a pratiquement pas été arrosé", explique Laurence, "et qui pourtant est vert partout et qui a une production magnifique. Tout ce qui est courgette, concombre, poivrons, tomates, ça pousse tout seul".

Une matière micro-poreuse

Son secret, ce sont donc ses oyas remplis d'eau, enterrés un peu partout dans son potager. Laurence en a installé une quinzaine. Les Chinois et les Égyptiens utilisaient déjà les oyas il y a près de 4000 ans. La technique est toute simple.

"C'est une matière micro-poreuse", précise Laurence, "donc l'eau reste dans l'oya, même si la terre est très sèche. C'est vraiment la plante qui par son système racinaire va aller chercher l'eau. Donc c'est ça qui est absolument génial avec l'oya, c'est que l'eau qui est dépensée n'a servi qu'à nourrir la plante".

75% d'économie

Résultat : 75% d'économie d'eau par rapport à un arrosage classique. Fabriqués en France par des artisans potiers, leur capacité va de 0,3 à 10 litres. Leur prix, de 11,90 à 24,90 euros. Et Nicolas, un des spécialistes en permaculture qui travaille avec Laurence, nous explique comment les installer:

"Il suffit de creuser un trou à l'endroit où vous avez envie de planter par exemple vos salades. Il suffit de l'enterrer jusqu'au col comme ça vous avez le goulot qui dépasse et il n'y a plus qu'à le remplir avec de l'eau".

Solution idéale

Recouvrez le tout de paillage pour éviter que l'eau ne s'évapore et le tour est joué. Les légumes sont alors alimentés en eau sur un diamètre de 25 à 90 cm. Une solution idéale pour Laurence.

"On encourage tout le monde à avoir son potager parce que c'est très important d'être autonome en légumes", précise la créatrice de potagers, "mais la seule chose qu'on peut reprocher au potager, c'est son besoin gourmand en eau et ici, c'est solutionné !"

En fonction des conditions climatiques, certains oyas ne doivent être remplis qu'une fois par semaine voire moins. Pratique aussi, pour ceux qui partent en vacances.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK