Google Chrome OS: l'attaque frontale contre Windows

RTBF
RTBF - © RTBF

Le géant internet Google a annoncé mercredi sur son blog officiel qu'il allait lancer un système d'exploitation -le logiciel qui fait tourner l'ordinateur- baptisé Google Chrome OS, qui devrait être disponible dès le second semestre 2010 sur des ordinateurs ultra-légers.

C'est une offensive frontale que lance Google qui a annoncé le lancement de son propre système d'exploitation. En clair, Google s'attaque au quasi monopole du système d'exploitation Windows de Microsoft. Alors que dans le même temps, Microsoft tente lui de concurrencer le moteur de recherche de Google.

Ce sont deux géants. L'un - Google - qui règne sans partage sur internet et l'autre - Microsoft - qui domine les logiciels des ordinateurs. Depuis plusieurs années, les deux mastodontes tentent de prendre position sur le terrain de l'autre. Microsoft a lancé des moteurs de recherche comme Live Search ou récement Bing. Sans parvenir vraiment à concurrencer Google pour le moment.

Et voici maintenant que Google annonce l'arrivée prochaine de Chrome OS, son sytème d'exploitation qui veut concurrence l'inamovible Windows de Microsoft, le logiciel qui fait tourner 90 % des ordinateurs dans le monde 

Google a les moyens de ses ambitions face à un Microsoft affaibli

Chrome OS ne sera lancé qu'à la fin de l'année prochaine. Google annonce qu'il sera rapide, simple et sécurisé.

Reste à savoir s'il parviendra à fragiliser la citadelle Microsoft. Il faut dire que ce ne sera pas le premier système d'exploitation à s'attaquer à Windows. Et jusqu'à présent, sans succès. Evidemment, cette fois-ci, Google a les moyens financiers de ses ambitions. Alors que Microsoft est plus fragile qu'il y a quelques années.

Reste que l'entreprise créée par Bill Gates conserve une bonne longueur d'avance. Microsoft sort sa septième version de Windows. Alors que Google ne lancera Chrome OS que dans un peu plus d'un an. Et puis Windows reste aujourd'hui incontournable pour 70 % des applications professionnelles. Il faudra donc du temps à Google pour se faire une place dans ce secteur du moins s'il y arrive.

(D. Dussein)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK