Giuseppe Salvatore Riina, mafieux et parrain d'un baptême? "Intolérable" pour un évêque sicilien

Depuis qu'il a appris que le fils d'un des plus célèbres boss de la mafia sicilienne avait pris part à un baptême catholique en tant que... parrain, l'évêque de Monreale, près de Palerme, ne décolère pas.

"Il ne s'est pas repenti, il ne peut pas être garant de la foi", tempête le prélat, cité par le quotidien La Repubblica.

Giuseppe Salvatore Riina, le parrain, n'est autre que le fils de Totò Riina, un des chefs de Cosa Nostra les plus sanguinaires que l'Italie ait connus.

Condamné plus de 20 fois à la prison à vie, celui qu'on surnomme "la Belva" (le Fauve) a fait régner la terreur pendant deux décennies en Sicile, ordonnant quelque 150 assassinats, dont ceux des juges antimafia Giovanni Falcone (1992) et Paolo Borsellino (1993).

Sa progéniture n'est pas en reste puisqu'un des ses fils, Giovanni, a été envoyé derrière les barreaux à perpétuité tandis qu'un autre, Salvatore, dit Salvo, est en liberté conditionnelle après une condamnation à neuf ans de prison pour association mafieuse, assortie d'une interdiction de retourner à Corleone, le fief du clan Riina.

Certificat d'aptitude

Auteur d'un livre sur son père qui lui a valu d'être récemment l'invité d'une célèbre émission de télévision, Salvo avait trouvé le moyen de revenir au pays le 29 décembre, pour le baptême d'une de ses nièces, dont il devait être le parrain.

Pour ce faire, il avait bénéficié d'une permission exceptionnelle du tribunal de Padoue (nord) ainsi que d'un "certificat d'aptitude", preuve qu'il était un bon catholique, délivré par un curé du diocèse.

L'évêque, Mgr Michele Pennisi, n'a pas tardé à manifester son courroux. "Permettre au fils de Riina d'être un parrain de baptême est un choix critiquable, et pour le moins inopportun", a-t-il dénoncé il y a quelques jours. "Un parrain doit être le garant de la foi. Il doit en faire la preuve par ses actes", a tonné l'évêque.

Depuis son élection en 2013, le pape François a dénoncé le "pouvoir ensanglanté" des mafieux, qu'il a excommuniés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK