France: la justice autorise le coq Maurice à continuer de chanter

Ses cocoricos ont été au cœur d’un litige entre voisins, amenant ceux-ci jusque devant les tribunaux. Désormais, il pourra faire entendre sa voix en toute impunité. En effet, le tribunal correctionnel de Rochefort (Charente-Maritime) a autorisé le coq Maurice à continuer de chanter de bon matin, donnant raison à sa propriétaire Corinne Fesseau.

"Maurice a gagné et les plaignants devront verser à sa propriétaire 1.000 euros de dommages et intérêts", a dit M. Papineau, avocat de Corinne Fesseau.

Lors de l'audience le 4 juillet, Maurice a été accusé d'être une "nuisance sonore". Son procès est devenu le symbole d'un conflit entre "citoyens bobos et ruraux".   Et il n'est pas le seul. Il a été depuis rejoint par des canards des Landes (Sud-Ouest) qui caquètent, des cloches qui sonnent, des grenouilles qui coassent et des cigales qui stridulent trop fort.
 

Sujet de notre JT 13h du 04 juillet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK