Gilets jaunes: mobilisation belge limitée pour ce deuxième jour d'action

La mobilisation s'est poursuivie tout ce samedi en Belgique. Des citoyens ont manifesté avec un gilet jaune fluo leur mécontentement face à l'augmentation du prix des carburants. Le site pétrochimique de Feluy bloqué ce vendredi, l'a été une nouvelle fois. Wandre, Wierde, Tournai ont aussi connu des actions.

Le mouvement se poursuit à Feluy et à Wierde

La nuit passée, ils étaient 150 manifestants à se relayer pour bloquer une vingtaine de camions. Ce matin, ils étaient soixante. Une journée qui s'est déroulée dans le calme. Une patrouille de policiers et un huissier sont restés sur place.

Vendredi, les groupes pétroliers avaient saisi le tribunal en référé pour sanctionner le blocage. Pour éviter une astreinte de 1500 euros par heure, les manifestants ont trouvé la parade: se relayer toutes les 59 minutes.

Alors qu'ils étaient une vingtaine vendredi, ce sont une quarantaine de "gilets jaunes" qui continuent de bloquer samedi le dépôt de la société distributrice de mazout Proxifuel, à Wierde près de Namur. Leur porte-parole, Claude Gilles, indique qu'ils resteront mobilisés "au moins jusqu'à lundi matin".

10 images
Soixante manifestants sur le coup de 11h © Juliette Pitisci
À l'approche du site de Feluy, les camions bloqués s'additionnent © Juliette Pitisci
60 manifestants ce matin, 150 la nuit passée © Juliette Pitisci

Opération escargot à Tournai 

À Tournai, une opération escargot a paralysé une partie de la ville entre 8h et 9h. Les manifestants cherchaient à ce que d'autres nouveaux gilets jaunes rejoignent la colonne de voitures. Le blocage filtrant s'est également tenu dans le calme jusque 18h.

10 images
À Tournai, une opération escargot a paralysé une partie de la ville entre 8h et 9h © Arnaud Montero
Le cortège n'a duré que quelques heures © Arnaud Montero
Gilets jaunes: deuxième jour de blocage en Belgique, premier en France © Tous droits réservés

Mobilisation importante en France

Alors que le mouvement a été initié en France, les blocages n'ont débuté qu'aujourd'hui dans l'Hexagone. Les chiffres à la mi-journée ont fait état de plus de 2000 rassemblements et quelques 124.000 manifestants en France selon Christophe Castaner, ministre français de l'Intérieur.

À Orchies, dans le nord, une opération escargot a été menée. Au rond-point de Valenciennes, on comptait une bonne centaine de personnes sur le coup de 10h. La police, sur place, n'est pas intervenue. Elle s'est montrée présente pour agir en cas d'acte grave. Des altercations ont cependant eu lieu entre automobilistes et gilets jaunes.

En fin de journée, les gilets jaunes vont quitter le poste. À Orchies, ils reviendront ce dimanche pour continuer l'action.

En début de soirée, un barrage filtrant sur l'E19, non loin du poste frontière d'Hensies, provoquait des embarras de circulation, dans le sens Paris-Bruxelles et le sens Bruxelles-Paris, selon un automobiliste belge contacté par l'agence Belga. On perd 50 minutes vers la France, moins de dix minutes vers la Belgique.

10 images
Plusieurs altercations ont eu lieu © Sophie Mergen
Gilets jaunes: deuxième jour de blocage en Belgique © Sophie Mergen
Des altercations ont eu lieu entre automobilistes et gilets jaunes © Sophie Mergen

Dans le nord de la France, une action a même été menée sur l'autoroute A1 en direction de Paris à hauteur de Lesquin. Une intervention policière a été nécessaire sur place. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK