"Gestion catastrophique": la SNCB accusée de ne pas avoir prévu assez de trains en vue de la Marche pour le climat

"Gestion catastrophique": la SNCB accusée de ne pas avoir prévu assez de trains en vue de la Marche pour le climat
"Gestion catastrophique": la SNCB accusée de ne pas avoir prévu assez de trains en vue de la Marche pour le climat - © Tous droits réservés

Des milliers de manifestants se sont donné rendez-vous ce dimanche à Bruxelles pour une marche pour le climat, prélude à la 24e conférence de l'ONU sur le climat (COP24) à Katowice, en Pologne. Ils étaient nombreux à avoir choisi le train pour se rendre dans la capitale. La SNCB avait d'ailleurs renforcé son dispositif en vue de l'événement et proposé des billets à prix réduits. Mais cela suffira-t-il ? Sur les réseaux sociaux, à l'aller comme au retour, les mécontents se faisaient entendre.

"Dites la SNCB, vous n'étiez pas au courant de 'Claim the Climate' ? C'est quoi cette gestion catastrophique ?", interroge un voyageur au départ de Liège, photo à l'appui. "Trois voitures seulement pour le train en direction de BXL le jour de la marche pour le climat. Déjà presque complets à Marbehan", ajoute un autre. Un troisième fustige : "Même pas de double étage. Même pas de trains supplémentaires. Au départ d'une ville comme Charleroi."

Sur Twitter, la compagnie de chemin de fer s'est défendu en assurant que des trains supplémentaires ont été programmés. "Mais il semble que cela n'a malheureusement pas suffit au vu de l'affluence." Et à ceux qui se demandaient si on ne pouvait pas rajouter des voitures au convoi en dernière minute, la SNCB a apporté cette réponse : "Il n'est malheureusement techniquement pas possible de rajouter des voitures à votre train."

Contactée par la RTBF, la SNCB a précisé que 10.000 places supplémentaires avaient été prévues par rapport à un dimanche normal. La compagnie a affirmeé que le nombre de trains a été renforcé "autant que possible". Problème : les ventes de billets ont explosé ce dimanche matin et il n'était pas facile pour la compagnie de mettre sur les rails des wagons supplémentaires en dernière minute.

Pour ramener les manifestants, la situation semblait tout aussi compliquée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK