Gens du voyage: qui sont ces membres de "Vie et Lumière" ?

RTBF
RTBF - © RTBF

Les gens du voyage installés à Dour, depuis mardi, sont membres de "Vie et Lumière". Ce n'est pas une secte mais une association protestante, d'obédience pentecôtiste. Ses fidèles, exclusivement nomades, ont avant tout une mission d'évangélisation.

Fondé au début des années 50 par un Breton, Clément Le Cossec, "Vie et Lumière" va connaître un succès fulgurant dans les populations tziganes. La communauté compte aujourd'hui plusieurs millions de fidèles au sein d'une quarantaine de pays. Tous se définissent comme chrétiens, précise Daniel Costanza, coordinateur de la Fraternité Pentecôtiste en Europe.

L'église protestante de Belgique reconnaît l'existence de "Vie et Lumière" et en parle comme d'un partenaire. Notre pays compte d'ailleurs des églises "Vie et Lumière", une en Flandre, une à Bruxelles et deux en Wallonie. Quatre lieux de culte alors que la France en compte plus de 200 avec 110 000 fidèles sur les 350 000 tziganes officiellement répertoriés en Hexagone.

La France reste donc le berceau du mouvement. Le pays où l'on forme les pasteurs, le pays aussi des grandes conventions : chaque année, à la fin du mois d'août, il y a un grand rassemblement qui regroupe plus de 6000 caravanes, environ 40 000 Tziganes. Ils se rassemblent dans un terrain qui leur a été mis à disposition par l'Etat français. Cette année, le rendez-vous est fixé au 23 août. Près de 30 000 personnes sont attendues en Haute-Marne en Champagne.

Certains viennent de Russie, de Grande-Bretagne, de Pologne, de Grèce, pour participer à ce grand événement, à mi-chemin entre le pélerinage et l'assemblée générale. Ce qui explique les importants flux migratoires dans notre pays en ces mois d'été.

 

C.B. avec Ch. Legrand et J. Katz

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK