Geneviève Lhermitte: le procès au civil contre son psychiatre suspendu ?

Lorsque Xavier Magnée, l'avocat de Geneviève Lhermitte, a entamé son action en réparation contre le médecin, il ne s'est plus inquiété de savoir ce qu'était devenu l'enquête pénale menée à Nivelles. Depuis 3 ans plus rien ne semblait avoir bougé.

L'action civile a été examinée à Bruxelles, au cours d'une unique audience où les avocats ont plaidé : Xavier Magnée, pour démontrer la responsabilité du médecin dans l’enchaînement du drame. La partie adverse, pour tenter au contraire de démontrer l'absence de liens causales avec les dommages invoqués.

La juge aurait ensuite dû se prononcer avant le 3 juin. Mais entretemps, le procureur du Roi est venu signaler à la juge l'existence de l'enquête nivelloise.

Tout pourrait donc être suspendu et remis à plus tard pour Geneviève Lhermitte, à moins, comme l'espère Xavier Magnée, que la juge estime la requête du parquet irrecevable car trop tardive. La réponse dans les prochains jours.

Colette Jaspers avec Patrick Michalle


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK