Gaz et électricité : 360.000 ménages belges payent 600 euros trop cher leur facture

Plus de 360 000 ménages belges payent plus de 600 euros de trop pour leur gaz et leur électricité. Ce constat posé par la Commission de Régulation de l'Électricité et du Gaz (CREG) n’est guère meilleur pour les près de 20.000 petites ou moyennes entreprises qui pourraient, elles aussi, économiser de l’argent, jusqu’à au moins 3.450 euros. La CREG invite les consommateurs à utiliser leur comparateur, le CREG Scan, pour vérifier si leur contrat est toujours concurrentiel, et cela même si ledit contrat a été signé il y a longtemps et n’existe plus sur le marché. Au chapitre des nouveautés, la CREG a également ajouté dans son comparateur tous les contrats des achats groupés et des coopératives.

L'hiver dernier les prix de l'énergie se sont envolés. Les causes sont nombreuses : centrales électriques à l'arrêt, tensions géopolitiques mondiales, conditions météo, etc. Si vous avez signé un nouveau contrat à ce moment-là, vous payez probablement encore aujourd'hui ces prix élevés. Or, entre temps, les prix ont baissé.

En Belgique, environ 1 ménage sur 5 change de fournisseur d’énergie chaque année. C’est une moyenne très élevée par rapport à nos voisins européens. Un autre cinquième des ménages a un contrat en cours et ne ressent pas forcément le besoin de changer de contrat. Et puis, il y a tous les clients qui tout simplement ne s'en préoccupent pas. Ces ménages ont le même contrat depuis des années et il est reconduit automatiquement. Tous ces consommateurs passifs peuvent perdre des centaines d'euros par an s'ils ne changent pas de contrat.

Est-il facile de changer de contrat ou de fournisseur ?

La réponse est oui, le consommateur est à ce niveau-là assez protégé en Belgique. " Le mieux ", nous dit Alexandre Viviers, manager énergie chez SIA Partners : " c’est au minimum, une fois par an, lorsqu’on reçoit sa facture de régularisation de prendre le temps de voir le prix qu’on a payé, la consommation exacte et de comparer avec les différents contrats qui sont disponibles, notamment sur internet. Cela permet de se rendre compte si le prix que l’on paye aujourd’hui est le plus compétitif ".

Comparer, c’est ce que propose la CREG aussi, avec un site internet sur lequel vous pouvez comparer votre contrat actuel avec toutes les offres du marché. Ce n’est pas le seul outil disponible sur le web. L’idéal, étant de faire cet exercice régulièrement pour comparer les fournisseurs entre eux, mais aussi comparer les périodes, car les prix peuvent fortement changer d'une saison à l'autre. Quant à savoir quel est le meilleur moment, Alexandre Viviers : " Cela dépend des conditions sur le marché. En ce moment, on voit que les prix sont nettement plus bas que ce que l’on a pu connaitre l’année dernière avec des prix très élevés quand le parc nucléaire était indisponible et que les prix du CO2 étaient très élevés, mais personne ne sait dire si la semaine prochaine les prix vont à nouveau remonter, par exemple ". Et si vous trouvez moins cher, n’hésitez pas : changer !

Vous pouvez le faire à tout moment, légalement rien ne vous retient chez un fournisseur. Tenez simplement compte de la période de préavis d’un mois avant de partir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK