Gastronomie: de nouveaux prix, les "World Restaurant Awards", décernés en 2019

Gastronomie: de nouveaux prix, les "World Restaurant Awards", décernés en 2019
Gastronomie: de nouveaux prix, les "World Restaurant Awards", décernés en 2019 - © FRED TANNEAU - AFP

Un nouveau palmarès international, les "World Restaurant Awards", sera dévoilé à Paris le 18 février 2019, ont annoncé lundi les organisateurs, deux anciens responsables du classement des "50 Best" en présentant cet événement.La remise de ces prix, qui avait initialement été annoncée pour ce lundi, a été repoussée pour laisser plus de temps à l'organisation, a indiqué le journaliste italien Andrea Petrini, président du jury.

Quinzaine de catégories

Au total, 100 personnes -chefs cuisiniers, journalistes et gourmets globe-trotters-, dont 54 hommes et 48 femmes, a-t-il précisé, font partie du jury pour cette première édition. Les lauréats seront désignés dans une quinzaine de catégories, parmi lesquelles "le restaurant de l'année", "l'innovateur de l'année", "la destination touristique de l'année", "le nouveau trois étoiles Michelin de l'année", mais aussi les plus insolites "chef non tatoué de l'année", "chef de l'année qui reste en cuisine", "chariot de l'année" ou "restaurant de l'année servant du vin rouge", pied de nez à la tendance de nombreux établissements à privilégier le vin blanc.

Ces récompenses sont lancées sous l'égide du géant de l'événementiel américain IMG, organisateur des festivals culinaires internationaux "Taste". Les quelque 70 membres du jury présents à Paris - parmi lesquels les chefs étoilés italien Massimo Bottura, français Yannick Alléno, brésilien Alex Atala, britannique Clare Smyth...- ont débattu avec les organisateurs de la méthodologie, des critères et de la nécessité d'une plus grande diversité, certains craignant que ces prix ne soient "qu'une liste de plus".

"Ce n'est pas un hit parade, nous essayons de faire quelque chose de différent", a déclaré Joe Warwick, critique gastronomique britannique qui a cofondé en 2002 "The World's 50 Best restaurants", classement influent mais controversé qu'il a quitté depuis. Le chef américain Daniel Patterson a souligné l'absence de l'Afrique de la plupart des récompenses gastronomiques, et plusieurs participants se sont interrogés sur la façon de promouvoir des restaurants qui ne soient pas forcément hors de prix et en dehors des sentiers battus de la gastronomie mondiale.

Massimo Bottura a souhaité que son établissement, l'"Osteria Francescana" à Modène, sacré meilleur restaurant du monde par le "Fifty Best" en 2016, soit hors concours puisqu'il est membre du jury. Un point de vue contesté par certains participants, qui reste à trancher. Comme Alex Atala, autre chef star, il a également souligné la nécessité de "mettre en avant la jeune génération". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK