Fuites dans la presse: Jean-Denis Lejeune et Michelle Martin portent plainte

Jean-Denis Lejeune a rencontré Michelle Martin dans un lieu tenu secret
2 images
Jean-Denis Lejeune a rencontré Michelle Martin dans un lieu tenu secret - © Belga

La rencontre entre Jean-Denis Lejeune et Michelle Martin a eu lieu vendredi soir dans un lieu tenu secret à proximité du couvent de Malonne, rapportaient samedi Le Soir, Het Laatste Nieuws et les journaux de Sudpresse. Ce samedi matin, Jean-Denis Lejeune et Michelle Martin ont porté plainte pour avoir été écoutés par un journaliste à leur insu, lors de cette médiation.

Jean-Denis Lejeune a toutefois déploré sur son compte Facebook les fuites apparue dans la presse: "J'ai bien rencontré Michelle Martin, et je ne ferai aucun commentaire à ce sujet".

Le contenu de la conversation, à laquelle le fils de Jean-Denis Lejeune et frère de Julie a également pris part durant environ quatre heures selon lesoir.be, était voué à demeurer confidentiel en vertu des accords de médiation conclus entre les deux parties, mais Sudpresse en a rapporté certains extraits.

57 minutes enregistrées à leur insu

"Nous apprenons que, durant 57 minutes, les participants à la médiation ont été écoutés par un journaliste à leur insu par le biais d'un téléphone", ont indiqué Mes Georges-Henri Beauthier, avocat de Jean-Denis Lejeune, et Thierry Moreau, avocat de Michelle Martin, dans un communiqué commun. "Il nous revient que cette conversation a été enregistrée et, qu'en outre, le journal en question envisagerait de publier l'échange de nos clients", poursuivent les deux avocats, sans préciser le nom de l'organe de presse incriminé. Maîtres Beauthier et Moreau rappellent que le contenu de la médiation est strictement privé et que "nos clients entendent lui conserver ce caractère". "Cette confidentialité est, à leurs yeux, essentielle et rien ne justifie qu'il y soit porté atteinte", ajoutent-ils. L'enregistrement de conversations téléphoniques et la diffusion de leur contenu sans l'accord de tous les participants est une infraction pénale, soulignent les deux juristes. "Afin de garantir le secret de leur vie privée et de ce qu'ils ont échangé, nos clients ont décidé de déposer plainte du chef de l'article 314bis du Code pénal et de violation à l'article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales".

Une rencontre seraine

D'après Laurent Goffaux, l'un des médiateurs qui a assisté à la rencontre, celle-ci s'est déroulée "dans un climat serein", a-t-il confié au micro de Catherine Tonero de la RTBF Radio.

Michelle Martin, qui a été libérée en août après 16 ans de prison, avait sollicité une rencontre avec Jean-Denis Lejeune que celui-ci avait acceptée après réflexions. Le tribunal d'application des peines de Mons avait autorisé cette entrevue avant que l'ASBL Médiante, spécialisée dans la médiation entre victimes et auteurs de faits criminels, ne l'organise.

Jean-Denis Lejeune est resté "calme"

Les journaux du groupe Sudpresse rapportent que lors de cet entretien, "Michelle Martin est apparue assez sûre d'elle" et que face à elle, Jean-Denis Lejeune, "submergé par l'émotion, a cherché ses mots" mais qu'il est resté "calme".

Le Soir et Het Laatste Nieuws indiquent que Michelle Martin a maintenu sa ligne défensive, faisant valoir son "rôle marginal" dans la mort de Julie, Melissa, An et Eefje. Des nouvelles révélations de sa part pourraient en effet lui valoir une inculpation.

Sudpresse rapporte encore que Michelle Martin a fait part de sa disponibilité pour d'autres entrevues et qu'une partie de la conversation aurait tourné autour de la question de savoir ce qui allait être raconté à la presse, comment l'opinion publique allait interpréter cette rencontre. Jean-Denis Lejeune aurait posé des questions "pour les autres parents".

Sudpresse évoque également les silences de l'entrevue et le fait que Michelle Martin, en fin d'entretien, aurait pleuré.

Fin octobre, Jean-Denis Lejeune avait indiqué qu'il entendait "tourner la page" après cette rencontre.

RTBF avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK