Fuite de données Facebook : l’Autorité de protection des données appelle à la vigilance et donne des conseils pratiques

L’Autorité de protection des données (APD) met en garde suite au piratage de données de quelque 3,18 millions de Belges.

Plusieurs types de données : nom, numéro de téléphone, adresse mail, domicile ou date de naissance, ont fait l’objet d’un scraping (pillage de profil) en 2019 déjà. Si, du côté de Facebook on affirme que la fuite a été résolue, l’APD entend cependant recevoir de la part du réseau social des "informations complètes au plus vite. Facebook doit informer avec précision ses utilisateurs quant à l’impact exact de la fuite, et les mesures que les utilisateurs peuvent prendre." Car être en possession de ces données peut engendrer des risques d’escroquerie.


A lire aussi : Fuite de 530 millions de comptes, dont plus de 3 millions en Belgique : Facebook dénonce des "acteurs malveillants"


Dès lors, l’Autorité de Protection des Données suggère quelques conseils pratiques :

  • Tout d’abord : vérifier si vous êtes concerné.

Comment ? En allant sur le site Jesuisconcerne.be. Il vous permet, sur base de vote numéro de téléphone de contrôler si vos données font partie des données qui ont fuité. L’APD engage à faire scrupuleusement attention à ne pas se rendre sur des sites malveillants qui pourraient profiter de votre désarroi, et vous soutirer davantage de données.

Autre moyen aisé de vérification : haveibeenpwned.com. Vous entrez votre email ou votre numéro de téléphone et vous savez immédiatement si vous êtes concernés, y compris dans le passé.

  • Ensuite : rester vigilant

Un risque d’hameçonnage est réel : via sms, whatsapp ou mail, des escrocs peuvent tenter de vous extorquer des informations sensibles.

Dès lors : ne partagez jamais vos codes ou mots de passe par email ou téléphone. Vous trouverez des conseils pour reconnaître des messages malveillants sur le site SafeOnWeb. Et soyez particulièrement attentif si un message vous propose de cliquer sur un lien. Ne cliquez jamais sur un lien douteux !

  • Enfin : porter plainte

Si vos données personnelles ont été rendues publiques à cause d’une fuite de données, vous pouvez porter plainte à l’Autorité de protection des données. Et cela, même si la responsabilité de la fuite porte sur une organisation dont l’établissement principal n’est pas situé en Belgique. l’APD s’assurera qu’il soit donné suite à votre plainte. Pour introduire une plainte, il suffit de suivre ce lien : https://www.autoriteprotectiondonnees.be/citoyen/agir/introduire-une-plainte.

Archives JT 05/04/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK