France: une salariée licenciée à cause de ses messages Facebook

L'employée aurait volontairement laissé sa session Facebook ouverte rendant ses conversations publiques aux yeux des autres salariés.
L'employée aurait volontairement laissé sa session Facebook ouverte rendant ses conversations publiques aux yeux des autres salariés. - © NICHOLAS KAMM - AFP

S'absenter de son ordinateur avec sa page Facebook ouverte, liker certains contenus, des gestes qui peuvent coûter cher. Une employée en a fait les frais. Elle avait laissé ses messages privés ouverts dans lesquels elle insultait son entreprise et ses collègues.

Selon le Figaro, l'employée a laissé "volontairement" sa session Facebook ouverte, étalant ainsi ses conversations devant les yeux des autres salariés. Son employeur a découvert ces messages, a convoqué son employée et l'a licenciée pour faute grave.

En effet, selon la cour d'appel de Toulouse, le fait de laisser ses conversations ouvertes fait perdre le caractère privé de celles-ci. Toujours selon la cour, "les propos tenus par Mme X. sur son compte Facebook, affichés sur l'écran de l'ordinateur de l'entreprise et visibles de toutes les personnes présentes dans le magasin, avaient perdu leur caractère privé".

L'employée a été condamnée à verser 1500 euros à son ancien employeur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK