France: plusieurs centaines de demandeurs d'asile évacués d'un camp

Tous les migrants seront mis à l'abri, a assuré la directrice de la cohésion sociale du département de Moselle Anoutchka Chabeau
Tous les migrants seront mis à l'abri, a assuré la directrice de la cohésion sociale du département de Moselle Anoutchka Chabeau - © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN - AFP

Entre 800 et 1.000 demandeurs d'asile ont été évacués mercredi à Metz (est de la France) par les forces de l'ordre et la préfecture, qui a entrepris à l'aube le démantèlement du camp de Blida, a annoncé la préfecture de Moselle. Tous ces migrants ainsi que "les personnes qui se sont présentées aujourd'hui seront (mis) à l'abri", a assuré lors d'un point de presse la directrice de la cohésion sociale du département de Moselle, Anoutchka Chabeau.

"Nous sommes arrivés à faire partir avant 16H00 tous les bus qui partaient sur des places données dans le cadre de la solidarité nationale dans les différents départements français", soit une quarantaine de destinations, a expliqué Anoutchka Chabeau.

Les derniers bus en direction de lieux d'hébergement en Moselle devaient quitter vers 18H30 le camp de Blida, installé au printemps par la préfecture sur un parking aménagé et qualifié de "bidonville humanitaire" par des associations. Le démantèlement du camp a commencé à 06H00 du matin en présence des forces de police "pour éviter les bousculades".

Des violences dans le camp avaient aussi été rapportées par les bénévoles. "Il y a un site de Blida, certes, mais 4.500 personnes sont arrivées à Metz depuis le 1er janvier 2017 et avant aujourd'hui nous avons hébergé 2.500 personnes vulnérables", a expliqué Mme Chabeau. Le flux de demandeurs d'asile a augmenté de près de 60% cette année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK