France: "Mon patron préfère les Blancs", l'émission sur le racisme "décomplexé"

France: un racisme de plus en plus décomplexé chez les patrons
France: un racisme de plus en plus décomplexé chez les patrons - © Tous droits réservés

Ce 8 octobre, sur France 2, "Complément d'enquête" proposait un reportage qui dénonçait un certains mal-être au travail. Avec un sujet titré "Mon patron préfère les Blancs", l’émission révèle un raciste de plus en plus décomplexé chez certains patrons depuis, entre autre, les attentats contre "Charlie Hebdo" et la décapitation d'un chef d'entreprise en Isère. Voici un extrait: 

Le journaliste dévoile lors de ce reportage une étude de l'Institut Montaigne: trouver du travail en France est presque quatre fois plus difficile pour un homme perçu comme musulman pratiquant que pour un catholique.

On y voit entre autre un vidéo de Mustafa, un chauffeur qui endure les brimades de son patron depuis des semaines. L’employé décide alors de filmer en cachette son patron avec un téléphone portable. Pendant plus de trente minutes l’homme subi un salve d’insultes le plus souvent à caractère racistes.

Comme le rappelle France Télévision sur son site internet: "De même que les discriminations raciales à l'embauche (qui peuvent être punies de trois à cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 à 75 000 euros d’amende), les injures ou diffamations raciales, même non publiques, sont réprimées par la loi, et exposent à une amende (de 750 euros pour une injure "non publique").'

En Belgique la loi est la même les employeurs qui ne respectent pas la législation risquent des amendes, et même une peine de prison. Par ailleurs, nous signalions jeudi que 40 dossiers de discrimination à l’embauche avaient déjà été enregistrés en 2015 chez Actiris.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK