France: évasion à l'explosif dans une prison de la banlieue de Lille

En France, le braqueur Redoine Faïd s'est évadé de prison à l'aide d'explosifs
En France, le braqueur Redoine Faïd s'est évadé de prison à l'aide d'explosifs - © AFP PHOTO/EMMANUEL DUNAND

Samedi matin, le braqueur Redoine Faïd s'est évadé à l'aide d'explosifs. Il a fui la maison d'arrêt de Sequedin (Nord), dans la banlieue de Lille, après avoir pris cinq personnes en otage, a annoncé le procureur de la République de Lille.

Redoine Faïd a ouvert la porte principale de la prison à l'explosif et à l'arme lourde vers 08H00. Le détenu est parvenu à prendre cinq membres du personnel de la prison en otage et à sortir de l'enceinte, selon la préfecture du Nord. Il en a relâché quatre immédiatement après sa sortie, et a gardé le cinquième en otage dans une voiture puis l'a libéré sur l'autoroute quelques kilomètres plus loin, au sud de Lille.

Le braqueur a ensuite rejoint un deuxième véhicule qui l'attendait. La police a déployé un important dispositif pour tenter de le localiser.

Condamné pour une affaire de braquage à 18 ans de prison, il avait été libéré en 2009 puis réincarcéré en juillet 2011 pour non-respect des mesures d'une libération conditionnelle. A 38 ans, les policiers soupçonnent aussi son implication dans la mort d'une policière municipale dans le Val-de-Marne en 2010 lors d'une tentative de braquage.

Son avocat "pas étonné"

L'avocat du braqueur Redoine Faïd, Me Jean-Louis Pelletier, a dit à l'AFP ne pas avoir "été étonné" à l'annonce de l'évasion de son client de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) samedi matin, même si "rien ne (le) laissait penser". 

"Un client qui s'évade, en principe ce n'est pas tellement étonnant, surtout quand c'est quelqu'un qui est dans sa situation et avec, si je puis dire, l'entregent qui est le sien. Il avait certainement des possibilités", a ajouté Me Pelletier, qui a défendu dans le passé Jacques Mesrine et Francis le Belge.

"Des évasions, j'en ai connu de toutes sortes. La préoccupation presque constante d'un détenu consiste précisément à s'en sortir, donc s'il en a les moyens, les possibilités de tenter une évasion", a encore dit l'avocat.

"Il est remarquablement intelligent. J'ai avec lui d'excellentes relations parce que nous nous connaissons depuis longtemps, il m'a toujours fait confiance, mais à part ça, je ne suis pas un confesseur. Rien ne m'a laissé prévoir depuis ma dernière visite qu'il avait de tels projets, qu'il puisse s'évader", a affirmé Me Pelletier.

"C'est un client qui m'a donné pas mal de travail, il y a beaucoup de choses en train", a poursuivi celui qui le défend depuis "des années et des années".

"Il a purgé plusieurs années de prison. Il est ressorti très dynamique, finalement relativement inchangé malgré le poids de la détention. Et puis après, il fait sa vie, je ne suis pas attaché à ses basques", a expliqué son avocat.

RTBF avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK