France, Allemagne, Espagne… Trois idées reçues sur les codes de la route à l'étranger

France, Allemagne, Espagne… 3 idées reçues sur les codes de la route à l’étranger
France, Allemagne, Espagne… 3 idées reçues sur les codes de la route à l’étranger - © Schwoaze - Pixabay.com - CC0 Creative Commons

L’été approche… à vous les grands espaces du sud de la France, les plages espagnoles et les paysages allemands… Mais avant cela il va falloir arriver sur place. Si vous avez choisi de faire le trajet en voiture, mieux vaut être au courant des règles propres à chaque pays. Il serait trop long d’en faire une liste exhaustive. Rendez-vous donc sur cette carte interactive qui reprend, pour tous les pays européens, les particularités en vigueur à l’étranger. Un guide qui existe aussi sous forme d’une application appelée "Going abroad" disponible pour les iPhone, les téléphones Android et les Windows Phones.


►►► À lire aussi :


Mais certaines idées reçues ont la vie dure. Nous avons pointé trois règles que vous avez peut-être déjà entendues au détour d’une conversation et qui ne sont pas vraiment d’actualité... ou qui méritent quelques nuances.

Espagne : la deuxième paire de lunettes de vue dans la voiture

Cette obligation se retrouve régulièrement dans des articles sur les particularités du code de la route à l’étranger : en Espagne, les conducteurs qui ont des problèmes de vue et portent des lunettes devraient avoir deuxième paire de rechange à disposition. Un récent article du quotidien espagnol El Pais évoque cette mesure "qui a disparu il y a un peu moins de 20 ans".

Comme le précise le Moniteur automobile sur son site internet : "Depuis 1997, il n’est plus obligatoire d’avoir une 2e paire de lunettes, mais il est interdit de gêner la circulation suite à des problèmes de vision notamment dus à des lunettes cassées."

France : l’éthylotest obligatoire… en théorie

A la question de savoir s’il est obligatoire d’avoir un éthylotest dans sa voiture sur les routes de France, le site internet officiel securite-routiere.gouv.fr apporte cette réponse : "Oui. L’éthylotest est obligatoire depuis 2012. Cette mesure vise à développer l’autocontrôle chez les conducteurs. L’alcool est responsable d’un tiers de la mortalité routière."

Et pourtant, un an plus tard, en mars 2013, un décret vient tout changer. Ce texte, à retrouver en cliquant ici, précise : "Tout automobiliste est tenu de posséder un éthylotest à bord de son véhicule. Tout en maintenant cette obligation, le décret supprime la sanction qui devait s’appliquer, à compter du 1er mars 2013, en cas de défaut de possession de l’éthylotest."

Boire ou conduire, en France comme partout ailleurs, il faut malgré tout choisir. L’infographie animée ci-dessous permet de se rendre compte des sanctions encourues dans l’Hexagone en cas de non respect de cette règle.

Allemagne : pas de limite de vitesse sur les autoroutes ?

L’autoroute allemande, une voie rapide où seule la puissance de votre moteur viendrait brider vos ardeurs de coureur automobile avide de vitesse ? Pas tout à fait.

Les limites de vitesse en Allemagne sont les suivantes : 50 km/h dans les agglomérations, 100 km/h hors agglomération et une vitesse recommandée de 130 km/h sur la majorité des autoroutes (66% du réseau routier, soit environ 8600 km). Certaines autoroutes sont équipées de panneaux électroniques qui invitent à respecter des limites plus sévères en fonction de la météo ou du trafic. 

"En Europe, l’Allemagne est le troisième pays comptant le plus de radars fixes, juste derrière le Royaume-Uni et l’Italie. En 2018, on en recensait 4486 sur tout le territoire", précise encore le site moncoyote.com.

Autre précision, apportée par le journal français Libération en juillet 2018 : "En pratique, l’Autobahn, cette langue de bitume libertarienne unique en Europe, est jalonnée de tant de zones de travaux, de ralentissements dus au trafic et de zones à vitesse réduite qu’il est utopique de penser que l’on va avaler d’une seule traite 300 kilomètres à 200 à l’heure."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK