Fouad Belkacem de Sharia4Belgium: "C'est quoi, l'intégration?"

Fouad Belkacem
Fouad Belkacem - © RTBF

La RTBF a rencontré l'homme qui, depuis quelques jours, critique la police et les lois du pays. Un homme qui heurte aussi une grande majorité de la population musulmane. Cet homme, c'est Fouad Belkacem, le porte-parole du groupuscule islamiste radical Sharia4Belgium.

En interview, posément, le porte-parole de Sharia4Belgium maintient ses propos très durs contre la police de Molenbeek. Il nie aussi la légitimité de la loi contre le port du niqab. 

Fouad Belkacem le répète plusieurs fois : il se sent parfaitement intégré dans son pays : "Je suis né et j’ai grandi en Belgique. J’ai été toute ma vie dans une école catholique. Je parle parfaitement néerlandais. Demandez à mes voisins : ils n’ont aucun problème avec moi. Alors, c’est quoi l’intégration ?", demande-t-il.

"Les gestapos d'Hitler"

Pourtant, quelques heures après les événements de Molenbeek, il postait sur internet un long discours dans lequel il comparait "les policiers à des chiens". Il maintient ce propos : "Je n’ai jamais vu un chien déchirer les habits d’une femme. Maintenant la police de Molenbeek a changé son travail. Les tenues sont restées les mêmes, mais leur travail c’est maintenant être les gestapos d’Hitler en 2012. Chercher les musulmans, attraper les musulmans et combattre les musulmans" affirme Fouad Belkacem.

Provocation

Pour le journaliste Abdeslam Kaouass, il s’agit de "provocation pour se faire de la publicité. Je ne suis pas d’accord que l’on donne une image  de l’islam à travers un individu qui ne connaît sûrement pas l’islam". 

Fouad Belkacem a été condamné le mois dernier à deux ans de prison, dont un an ferme, pour harcèlement, appel à la haine et à la discrimination. 

Firouzeh Nahavandy, sociologue à l’ULB et spécialiste des pays musulmans n'est pas surprise par le discours : la manière dont Fouad Belkacem "qualifie la police, la manière avec laquelle il victimise les musulmans" induit une "rupture entre le bien et le mal. Cela aura un impact sur l’image que tout un chacun peut avoir sur les musulmans". Le danger est là : celui d'un amalgame entre un groupuscule de quelques individus et la très grande partie de la communauté musulmane qui rejette avec fermeté les propos tenus par le porte-parole de Sharia4Belgium.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK