Fort Chabrol à Wanze: l'auteur entendu par un juge d'instruction

Fort Chabrol à Wanze: l'auteur entendu par un juge d'instruction
Fort Chabrol à Wanze: l'auteur entendu par un juge d'instruction - © Tous droits réservés

L'homme armé qui s'est retranché mercredi en fin de journée dans une habitation à Wanze (province de Liège), et qui a été arrêté au terme d'une opération policière de plusieurs heures, a été privé de liberté. Il est actuellement entendu par un juge d'instruction, a-t-on appris jeudi après-midi auprès du parquet de Huy.

Les faits se sont déroulés mercredi vers 16h30, chaussée de Tirlemont à Wanze. Un homme s'est présenté armé chez un voisin et a tiré sur le chien de ce dernier. Si l'on ignore la raison précise de son geste, il apparaît, selon le parquet, que ces deux personnes étaient en conflit sachant qu'il y avait eu des échanges de SMS, avec menaces de la part de l'auteur, dans les jours qui ont précédé.

"L'auteur a sonné chez le voisin et celui-ci a vu à travers la fenêtre qu'il dissimulait une arme le long de son corps. Le voisin s'est éloigné pour appeler la police mais son chien, qui connaissait l'auteur, est venu à la fenêtre. L'auteur a tiré dessus à travers la fenêtre. Il est ensuite rentré chez lui, où il a tué son propre chien", explique Françoise Boxho, 1er substitut au parquet de Huy.

L'auteur s'est retranché, armé, dans l'immeuble où il vit. Il s'agit d'un immeuble à appartements. Ce qui explique, selon le parquet, que des personnes ont été prises de panique car elles ont été confinées chez elles, au sein de l'immeuble, durant l'intervention des unités spéciales. "Mais ce monsieur n'a menacé personne et n'a pris personne en otage. Après avoir tiré sur son chien, il a déposé l'arme sur une table puis s'est rendu dans le grenier accessible via une trappe. Il y a consommé de l'alcool et a fini par s'y endormir", poursuit la magistrate.

C'est finalement peu avant 23h30, alors que les forces de l'ordre ne parvenaient pas à entrer verbalement en contact avec l'auteur, que celui-ci a été arrêté dans le grenier dans lequel il s'était retranché et endormi. Le parquet confirme que son arrestation s'est déroulée dans le calme, sans coup de feu.

L'auteur, qui détenait certaines armes de manière illégale, a été privé de liberté. Jeudi après-midi, il a été présenté à un juge d'instruction.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir