Footgate: Le parquet de l'Union belge de football blanchit Mouscron et demande la dégradation du FC Malines et de Waasland-Beveren

Le parquet de l'Union belge de football requiert la dégradation des deux clubs de football FC Malines (D1B) et Waasland-Beveren (D1A) impliqués dans l'affaire des matchs truqués en championnat de football lors de la saison 2017-2018, a appris l'agence Belga.

En se basant sur les travaux du coordinateur de l'enquête de l'Union belge, Ebe Verhaegen, la fédération demande donc l'annulation de la promotion sportive en D1A acquise par le FC Malines à l'issue de cette saison 2018-2019. En ce qui concerne Waasland-Beveren, club de D1A, c'est la relégation en D1B qui est requise par le parquet. 

Les deux clubs risquent aussi de commencer la saison de football prochaine avec des points de pénalité. 

Conséquence sportive de ces réquisitions, Lokeren resterait du coup en D1A, où monterait le Beerschot-Wilrijk, et Tubize se maintiendrait en D1B. De plus s'il remporte la Coupe de Belgique aux dépens de La Gantoise, le mercredi 1er mai au Stade Roi Baudouin, le Kavé Malines, privé de sa licence européenne, ne pourra pas participer à la phase de poules de l'Europa League. Le ticket reviendrait alors au troisième du Play-off I.

Le match Eupen-Mouscron n'est plus suspecté

Au cœur de l'enquête se trouve le match FC Malinois - Waasland-Beveren (2-0), disputé le 11 mars 2018 dans le cadre de la 30e et dernière journée de la saison 2017-2018 de la Jupiler Pro League. C'est en effet ce que l'URBSFA a annoncé mardi. L'enquête relative à cette affaire est en effet bouclée.

Elle n'a retenu aucune charge envers les acteurs de l'autre rencontre, AS Eupen - Excelsior Mouscron (4-0), qui a également fait l'objet de ses investigations.

La commission des litiges se réunira le 30 avril, pour établir le calendrier du traitement du dossier FC Malines - Waasland-Beveren.

Un recours devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) sera possible à l'issue de la procédure.

Mais la décision finale devra tomber avant le 30 juin, l'ultime jour de la saison 2018-2019.
 

13 personnes dans le viseur de l'Union belge

 Il s'agit des anciens membres de la direction de Malines Olivier Somers, Johan Timmermans, Stefaan Vanroy et Thierry Steemans. À Waasland-Beveren, il s'agit du président Dirk Huyck, le directeur financier Olivier Swolfs, le membre de la direction Walter Clippeleyr, l'ancien président Jozef Van Remoortel et l'ancien joueur Olivier Myny. Les quatre autres personnes convoquées sont le repenti Dejan Veljkovic et les agents de joueurs Evert Maeschalck, Walter Mortelmans et Thomas Troch, selon le document de la convocation auquel Belga a eu accès.

Parmi ces treize personnes, on ne retrouve cependant aucun arbitre car l'enquête sur l'implication des arbitres dans le dossier de falsification de match est encore en cours. Bart Vertenten avait dirigé l'important match pour le maintien entre Malines et Waasland-Beveren dans la bonne direction. 

Cependant, dans le cadre de l'enquête pénale, les arbitres Bart Vertenten et Sébastien Delférière avaient été soumis à certaines conditions dont l'interdiction de tout contact avec le monde du football et l'obligation de garder le silence. Ces conditions ont rendu difficiles les interrogatoires des deux arbitres qui entretenaient de bonnes relations avec le personnage-clé Dejan Veljkovic. .

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK