Footgate: 9 personnes sous mandat d'arrêt, Ivan Leko dirige bien l'entraînement à Bruges

Les suspects interpellés mercredi matin et qui devaient encore passer à Tongres devant un juge d'instruction, dans la vaste enquête autour de suspicions de fraude, de corruption et de blanchiment d'argent dans le cadre de la plus haute division du football belge, ont été entendus par les juges dans la nuit de jeudi à vendredi. Tous les suspects dont le délai de garde à vue (de maximum 48h) arrivait à échéance avaient pu être entendus et placés, le cas échéant, sous mandat d'arrêt.

L'agent de joueurs Mogi Bayat a été placé sous mandat d'arrêt. C'est ce qu'ont confirmé ses avocats, Mes Bauwens et Mayence, en quittant le bâtiment de justice de Tongres. "Nous soulignons que cela n'a rien à voir avec de la corruption, de la manipulation de matches ou des contacts avec des arbitres. Il ne s'agit que de blanchiment d'argent", ont déclaré les avocats. Il passera en chambre du conseil mardi prochain.

L'agent de joueurs Dejan Veljkovic a également été placé sous mandat d'arrêt. Il est inculpé de participation à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption. C'est ce qu'a indiqué vers 5h30 son avocat Kris Luyckx.

>>> A lire aussi: jusqu'à 6 millions d'euros de commission sur un transfert de 11 millions: le business trouble des agents

L'agent de joueurs Karim Mejjati a été inculpé jeudi de blanchiment d'argent et placé sous mandat d'arrêt, a indiqué son avocat Sven Mary. Il n'est pas poursuivi pour organisation criminelle ou de trucage de matches.Me Mary s'en est pris à la manière dont l'enquête est menée, à sa sortie du bâtiment de justice, jeudi soir. L'enquête subit un problème d'organisation, a-t-il dit, regrettant qu'un troisième juge d'instruction ait dû intervenir dans la soirée, "qui ne connaît pas le dossier et doit prendre d'importantes décisions sur la liberté d'une personne".

Notons que l'ex-avocat d'Anderlecht Laurent Denis a été inculpé de blanchiment d'argent dans la nuit de jeudi à vendredi, comme l'a confirmé son conseil Dimitri De Beco. "Il a été placé sous mandat d’arrêt dans l’attente de sa réaudition sur certains points, et surtout afin d’éviter des contacts avec les autres suspect en attendant. Sa réaudition et l’analyse de sa comptabilité - puisqu’il est formel pour dire qu’il a déclaré toutes les opérations qui lui sont reprochées et qu’il peut toutes les justifier - , devraient lui permettre de démontrer sa bonne foi, et donc, je l’espère, de recouvrir bientôt la liberté", a-t-il ajouté. 

19 inculpations

Ces inculpations viennent s'ajouter aux inculpations que l'on comptait déjà jeudi soir. L'arbitre Bart Vertenten a par exemple été placé jeudi soir sous mandat d'arrêt pour des contacts avec un agent de joueurs et  une possible complicité dans le trucage de matchs.C'est aussi le cas de deux responsables de football club malinois.

A cette heure-ci, le bilan est donc de 9 mandats d'arrêt et 19 inculpations. En raison de l'ampleur de l'affaire, trois juges d'instruction ont été désignés afin de mener à bien toutes les auditions. Les passages devant un juge d'instruction ont connu un coup d'accélérateur forcé durant la nuit, vu l'arrivée à échéance du délai légal de garde à vue, la plupart des suspects ayant été interpellés mercredi matin tôt.

Le gardien de but de Waasland-Beveren Davy Roef, conseillé par l'avocat Walter Damen, a quitté libre, tard jeudi soir, les bâtiments de la police judiciaire fédérale de Hasselt. Il était entendu dans le cadre du trucage du match Malines - Waasland-Beveren. Il n'a pas été présenté à un juge d'instruction et n'est donc pas inculpé de quoi que ce soit dans cette affaire. 

Ivan Leko dirige l'entrainement du Club Bruges

 Ivan Leko est présent vendredi sur les terrains du Club Bruges pour y diriger l'entrainement de ses joueurs, au lendemain de son inculpation pour blanchiment dans le cadre de l'enquête sur des faits présumés de fraude, corruption et blanchiment qui ébranle largement les clubs professionnels du championnat belge. 

A 9h30 précises, les Blauw en Zwart ont rejoint le stade, direction le terrain d'entrainement, en compagnie de leur T1. Ce dernier, qui s'était dit ébranlé par son interrogatoire et son passage devant le juge d'instruction de Tongres, paraissait relativement détendu vendredi, faisant même signe aux supporters présents pour apercevoir les joueurs.

L'ancien joueur a été libéré sans conditions par le juge d'instruction qui l'a inculpé, jeudi, et le Club champion lui a rapidement réitéré sa confiance. Aucun match de D1A n'est prévu ce week-end, lors duquel des rencontres internationales sont prévues.

L'avocat de Mogi Bayat dénonce les conditions de l'audition

L'arrivée des deux autres juges d'inscription a d'ailleurs surpris Jean-Philippe Mayence, avocat de Mogi Bayat, qui dénonce les conditions de l'audition de son client: "C'est assez étonnant de constater qu'à 9h du soir, deux nouveaux juges d'instruction ont débarqué, qui ne connaissaient pas le dossier par principe puisqu'ils sont arrivé en renfort et à qui on a demandé d'interroger des gens et de les inculper ou pas. Et même de décerner des mandats d'arrêt. Certains mandats d'arrêt ont été décernés par ces magistrats-instructeurs là. C'est surprenant et parfois un peu désarmant de se retrouver dans des conditions comme celle là."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK