Foire du Livre: le Belge a un livre dans le ventre

RTBF
RTBF - © RTBF

La 39e édition de la Foire du Livre s'achève ce lundi dans l'allégresse, les éditeurs et organisateurs ayant enregistré une très forte affluence durant le week-end mais surtout une hausse des ventes, a-t-on appris lundi soir auprès d'Ana Garcia, Commissaire générale à la Foire du Livre.

La 39e édition de la Foire du Livre de Bruxelles se referme ce lundi soir, après avoir ouvert ses portes jeudi dernier à Tour&Taxis sous le thème - de circonstance - de "Crise(s) et Création". Et le moins que l'on puisse dire est que malgré la morosité actuelle, les organisateurs de la Foire, qui s'attendaient à une baisse du nombre de visiteurs en raison de la crise, comptabilisaient lundi en fin d'après-midi près de 70.000 visiteurs, chiffre atteint l'an dernier.

La Foire a surtout attiré énormément de monde samedi et dimanche, journées lors desquelles étaient organisés de nombreux débats et où les visiteurs pouvaient rencontrer de "grosses pointures" comme Harlan Coben ou Amélie Nothomb, explique Ana Garcia. La journée de dimanche s'est d'ailleurs terminée à 20h, une heure plus tard que prévu, pour absorber le flux de lecteurs.

Au-delà de l'affluence, les chiffres des ventes réjouissent également éditeurs et organisateurs. Les ventes ont en effet progressé cette année, allant de +5pc à même +30pc pour certains, une hausse qui touche aussi bien petits éditeurs que grands diffuseurs. "C'est le signe qu'en période de crise, le livre est un bien culturel donc une valeur refuge", souligne la Commissaire générale, pour qui cela montre que le Belge "a un livre dans le ventre". Et si les éditeurs sont contents, les organisateurs le sont aussi, conclut-elle.

 

(Belga)

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK