Fo t'il s'inkièter de la baisse du nivo d'ortografe ?

Fo t’il s’inkièter de la baisse du nivo d’ortografe ?
2 images
Fo t’il s’inkièter de la baisse du nivo d’ortografe ? - © OLIVIER LABAN-MATTEI - AFP

Ce n’est pas qu’une impression. Le niveau d’orthographe est en baisse. Dans notre société du tout à l’écran, les plus jeunes générations ont plus de mal avec l’écriture manuscrite et avec l’orthographe.

Pour certains, c’est un phénomène interpellant. Le niveau d’orthographe ne témoignerait pas seulement d’un manque de rigueur mais d’un manque de compréhension. La mauvaise orthographe serait la conséquence d’une difficulté à organiser sa pensée. Les erreurs de graphies seraient l’indicateur du niveau de médiocrité.

Pour d’autres, il faut relativiser et surtout dédramatiser l’actuelle maîtrise de l’orthographe. Il conviendrait surtout d’adapter l’école à notre époque marquée par le rapport au numérique et aux écrans.

Bertrand Henne reçoit autour de la table de "Débats Première", en collaboration avec nos confrères du Vif, ce jeudi 8 mars dès 12h30, Michel Francard, professeur de linguistique à l’UCL et chroniqueur de langue au journal Le Soir, Christiane Buisseret, présidente de l'Association belge des professeurs de français et Philippe Berkenbaum, journaliste au Vif.

Un débat à (re)voir ici:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK