Flandre: la vente de livres baisse, les librairies indépendantes revivent

Flandre: la vente de livres baisse, les librairies indépendantes revivent
Flandre: la vente de livres baisse, les librairies indépendantes revivent - © Tous droits réservés

Le secteur du livre ralentit en Flandre. Au cours du premier semestre de cette année, 5,77 millions de livres y ont été vendus, soit une diminution de 4,8% par rapport à la même période l’année dernière. Néanmoins, les librairies indépendantes revivent. En Belgique francophone, le marché du livre se maintient.

Boek.be, l’organisation professionnelle des librairies, des éditeurs et des importateurs, vient de publier les dernières statistiques concernant les ventes de livre en Flandre. Résultat : de janvier à juillet, 5,77 millions de livres ont été vendus en Flandre. Il s’agit d’une diminution de 4,8% par rapport à la même période l’an dernier. Mais le chiffre d’affaires a légèrement augmenté, de 1% pour atteindre 81,1 millions d’euros.

Les librairies indépendantes revivent

Même si le secteur flamand dans son ensemble ne se porte pas très bien, les librairies indépendantes arrivent à tirer leur épingle du jeu. Elles ont vendu 5,9% d’exemplaires de plus que l’année dernière et leur chiffre d’affaires a augmenté de 12,1%. Les ventes en ligne continuent aussi d’augmenter. Plus d’un livre sur cinq est acheté dans des points de vente sur Internet. Attention, il ne s’agit que de la vente de livres papier.

Les lecteurs belges néerlandophones se sont davantage tournés vers les fictions, avec une hausse de 4,1%. Bandes dessinées, livres pour enfants et non-fiction ont cependant légèrement diminué.

Belgique francophone : la BD pour compenser

En Belgique francophone, les derniers chiffres du marché du livre proviennent du Service général des Lettres et du Livre (SGLL) et concernent l’année 2018. Tout comme en Flandre, les résultats sont à la baisse : la vente de livres en langue française a rapporté 49,46 millions d’euros, soit un chiffre d’affaires en recul de 4,33%.


>> À lire aussi : Le marché du livre se maintient en Wallonie et à Bruxelles grâce aux exportations de BD


Les ventes à l’étranger compensent toutefois la lente érosion du marché belgo-belge avec un chiffre d’affaires de près de 90 millions d’euros (+4,7%). La star des exportations littéraires? La bande dessinée. Les productions belges déclinées en cases ont en effet rapporté 69,85 millions d'euros en 2018 dans leurs versions papier exportées, contre 9,19 millions au plat pays.

La bande dessinée, la littérature jeunesse et les sciences humaines constituent le top 3 des productions belges les plus rentables à l’étranger.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK