Fin des lampes au sodium: on a retrouvé le designer des réverbères d'autoroutes

" J’ai été mis au secret pendant deux ans ! " révèle Maurice Deleuse. Ce retraité d’une entreprise liégeoise est le père de la Rhombalux, le fameux luminaire installé dès le début des années septante sur une grande partie des autoroutes belges. " Il fallait remplacer l’éclairage au mercure et les lampes au sodium étaient bien plus puissantes… " poursuit l’ex-designer.

Deux millions d’exemplaires produits

L’histoire de la Rhomablux, c’est d’abord un succès commercial. La création des ateliers Schréder est produite à plus de deux millions d’exemplaires. Ce réverbère et ses variantes équiperont le réseau belge mais aussi certains tronçons en France.

Pour Maurice Deleuse, sa Rhombalux reste une fierté : " Je la trouve toujours très actelle " confie-t-il. Mais pas question de nostalgie : " Le LED représente une opportunité pour le design industriel puisqu’il permet de fabriquer des luminaires très plats, mais je pense qu’il faut encore travailler sur la température de la lumière. Avec le temps, l’œil de l’automobiliste s’est habitué. "

D’ici quatre ans, l’ensemble des lampes au sodium devrait avoir disparu des autoroutes wallonnes. La Sofico, qui gère les infrastructures régionales, devrait conclure le contrat de partenariat avec des opérateurs privés d’ici la fin du mois de janvier.  Les travaux débuteront théoriquement dès le mois de juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK