FIFA: quand les sponsors distribuent des cartons jaunes

FIFA: quand les sponsors distribuent des cartons jaunes
FIFA: quand les sponsors distribuent des cartons jaunes - © PASCAL PAVANI - AFP

Le scandale pour corruption qui vise la FIFA inquiète les partenaires et sponsors de la fédération internationale de football. Certains de ces sponsors menacent de se désengager si la FIFA ne réagit pas immédiatement pour restaurer son image. Tous expriment le regret de voir ainsi ternis les idéaux de la Coupe du monde et réclament des mesures immédiates de la part de la FIFA pour régler cette crise à laquelle ils ne veulent pas être associés.

"Cette longue controverse a terni la mission et les idéaux de la Coupe du Monde de la FIFA et nous avons déjà exprimé à plusieurs reprises nos préoccupations vis-à-vis de ces graves allégations. Nous attendons de la FIFA qu’elle continue d’aborder soigneusement ces questions. La FIFA a déclaré qu’elle répondrait à toutes les demandes d’informations et nous avons la conviction qu’elle continuera de coopérer pleinement avec les autorités", a ainsi réagi Coca-Cola à la tempête qui souffle au sein de l'association. 

Les communiqués se succèdent

La Justice a visé le cœur. Les sponsors visent le portefeuille. Partenaires et sponsors de la FIFA ne veulent pas être associés à un scandale pour corruption. L'entreprise de carte de crédit "Visa" s'est montrée la plus déterminée. Elle se dit déçue et préoccupée. Elle réclame des mesures rapides pour la restauration de pratiques éthiques rigoureuses. Si ce n'est pas le cas, elle menace carrément de cesser tout sponsoring. Son partenariat avec la FIFA venait d'être prolongé jusqu'en 2020.

Du côté de Coca-cola et de l'équipementier allemand Adidas on invite la FIFA à plus de transparence. Dans son communiqué, McDonalds juge extrêmement inquiétantes les révélations de la justice américaine et insiste sur l'éthique.

L'éthique... Le mot est repris par le brasseur AB Inbev autre sponsor important de la Coupe du monde: il souhaite que tous les partenaires maintiennent de grandes exigences en la matière. Nike, visé par l'enquête américaine, affirme coopérer avec les autorités et dit s'opposer à toute forme de corruption. Ces sponsors réclament en clair une seule chose: que la FIFA fasse le ménage en son sein.

Radia Sadani et Alain Dremiere

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK