Fibrose pulmonaire: un traitement remboursé à condition de ne plus fumer

Des médecins examinent des radiographies des poumons.
Des médecins examinent des radiographies des poumons. - © Tous droits réservés

La fibrose pulmonaire frappe mille personnes en Belgique, mais deux traitements permettent de ralentir la progression du mal. Assez prometteur, le dernier en date est cependant soumis à des conditions de remboursement assez strictes : arrêter de fumer. Ce qui fait bondir les malades.

La fibrose pulmonaire idiopathique provoque une insuffisance respiratoire progressive. Elle frappe surtout les fumeurs ou anciens fumeurs autour de la soixantaine. C'est aussi une maladie plus masculine puisqu’elle concerne 6 hommes pour 4 femmes. Mais parfois cette maladie est provoquée par l'exposition à certains produits.

Jusqu'à présent un seul médicament existait pour ralentir la progression de la maladie. Le nouveau traitement permet, lui, de la stabiliser.

Or, comme le signalent les journaux l'Avenir, l'Inami a posé ses conditions pour le remboursement de ce médicament : le patient doit avoir arrêté de fumer depuis six mois. La vérification se fera par un test urinaire. L’interdiction concerne aussi les substituts contenant de la nicotine.

Plusieurs malades demandent l'intervention de la ministre de la Santé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir