Fêtes à Flagey : "Quand je me protège, je te protège" (Sophie Wilmès)

Ce mercredi s'est tenu un le Conseil national de sécurité pour établir les mesures de la quatrième phase du déconfinement. Mais avant le début de la conférence de presse et l’annonce de nouvelles mesures donnant un peu plus de liberté, la Première ministre a souhaité revenir sur les fêtes non autorisées organisées le week-end dernier sur la place Flagey à Bruxelles.

Des risques directs et indirects

Le week-end dernier, plusieurs centaines de personnes se sont réunies après la fermeture des bars sur la place Flagey, haut lieu de la vie nocturne bruxelloise. La fête a battu son plein, sans que les "mesures sanitaires les plus élémentaires" ne soient respectées.

L’air grave, Sophie Wilmès a estimé que "les personnes ont pris directement ou indirectement le risque de mettre en péril des mois d’efforts collectifs. Directement car les règles sanitaires les plus élémentaires n’étaient pas respectées et indirectement car l’image que renvoient ces rassemblements engendre le découragement et la colère en particulier des citoyens qui suivent les règles". 

Attention à un rebond

Face à ces images qui circulent sur les réseaux sociaux, la Première ministre a voulu mettre en garde : "Nous ne sommes pas à l’abri d’un rebond", évoquant ainsi la situation actuelle dans d’autres pays comme en Allemagne qui reconfine actuellement certaines localités.

S’adressant aux jeunes, Sophie Wilmès indique : "Alors bien sûr, on a conscience que ces jours-ci c’est la fête de la musique, la fin des examens et le début de l’été mais et probablement que les jeunes s’estiment moins vulnérables et je le répète, c’est une erreur, le virus n’est pas inoffensif même pour les jeunes adultes."

La Première en appelle donc aux sens des responsabilités des populations les plus jeunes. Et rappelle : "Quand vous prenez un risque pour, vous prenez un risque pour vos proches et vous prenez un risque pour la population alors pensez à votre santé et à celle des autres". Et d’ajouter, "ce n’est que comme ça que nous arriverons à bout du coronavirus", a t-elle martelé. Avant de conclure par un slogan simple : "Quand je me protège je te protège".

A l’issue du Conseil national de sécurité, la bulle sociale a été élargie passant ainsi de 10 à 15 personnes. Des événements pouvant réunir 200 personnes à l’intérieur et 400 personnes à l’extérieur pourront être organisés, à partir du 1er juillet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK