Ces mamans qui montent leur entreprise, les mompreneurs

Fête des mères: ces mamans qui montent leur entreprise, les mompreneurs
Fête des mères: ces mamans qui montent leur entreprise, les mompreneurs - © Tous droits réservés

A l'occasion de la fête des mères, nous nous penchons sur le choix de certaines mamans, qui ont décidé de quitter leur emploi pour monter leur propre entreprise et gérer leur emploi du temps d'une manière plus adaptée à leur réalité familiale. On les appelle des "Mompreneurs", contraction de "mom" (maman) et entrepreneur.

"J'ai travaillé pendant 6 ans dans la communication. C'était un boulot qui s'étendait aussi le week-end, le soir... c'était de l'évènement donc c'était tout le temps". Son travail, Cathleen Ullens, maman de deux enfants en bas âge, n'a vite plus pu concilier avec sa vie de famille. "Donc j'ai recommencé des études en quittant mon travail, il y a quatre ans de ça, en décoration d'intérieur et je me suis lancée dans les luminaires". 

Des luminaires pour Cathleen, une école de langues pour Juliette ou de la cuisine à domicile pour Carine.... Chacune est venue avec son projet auprès de l'asbl Mompreneurs. Ce réseau de soutien et de conseil rassemble 200 membres en Belgique francophone.

Laurence Verset qui s'occupe de ce réseau mompreneur explique : "C'est un réseau qui fonctionne très fort sur base de la solidarité entre ses membres et je pense que celles qui ne sont pas dans cet état d'esprit-là, elles partiront très vite".

Ces mamans doivent jongler, établir un équilibre entre vie de famille et vie professionnelle. Et y parviennent plus facilement, disent-elles, en étant leur propre patron.

"Je travaillerai le matin", explique Cathleen Ullens, "je vais travailler aussi après quand les enfants seront rentrés et qu'ils seront couchés. Je travaillerai le week-end si il faut et alors-là je donnerai les enfants à mon mari". Un mari disponible et compréhensif... qui est aussi, bien souvent, la clé de la réussite de ces mompreneurs.

Stéphanie Vandreck

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK