Féminicide à Bouffioulx: le suspect est en aveux et avait déjà été arrêté pour coups et blessures sur la victime

En fin d'après-midi ce dimanche, le parquet de Charleroi a annoncé que Sébastien D., soupçonné d'avoir tué son ex-compagne avait été inculpé pour assassinat, après avoir été interrogé par le juge d'instruction. La préméditation a été établie, et un mandat d'arrêt a été signé. Sébastien D. est en aveux des faits, et a expliqué avoir tué son ex-compagne à coups de brique et de couteau. L'homme avait rencontré la victime, Aurélie Montchery vendredi matin, en considérant qu'elle était toujours sa petite amie. La rencontre a mal tourné, Sébastien D. soupçonnant la victime de l'avoir trompé. "J'ai vu rouge", a-t-il déclaré. Après les faits, l'homme a pris la fuite et appelé l'un de ses amis à qui il a confié son acte, et demandé de prendre soin de ses enfants. Sébastien D. a également expliqué qu'il a ensuite voulu mettre fin à ses jours, mais qu'il s'est finalement réfugié dans la maison d'amis, où il a été interpellé par la police. 

Ce n'était pas la première fois qu'il agressait sa compagne

Au mois de septembre, Sébastien D. avait déjà été arrêté, car sa compagne avait porté plainte pour agression. "L'interpellé avait été entendu et présenté à un juge d'instruction, qui a décidé de le placer sous mandat d'arrêt", a détaillé Sandrine Vairon, substitute du procureur du roi de Charleroi. "La chambre du conseil avait maintenu cette détention dans un premier temps, mais le juge d'instruction a ensuite décidé d'y mettre fin au vu des éléments du dossier. L'intéressé a alors été remis en liberté moyennant le respect de conditions strictes, dont l'interdiction de contact direct avec madame Montchery". 

Sébastien D. est resté en détention pendant un mois. Le juge d'instruction l'avait libéré car il avait estimé que le risque de récidive était faible. 

Reportage de notre JT 13h de ce lundi:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK