Félicien Bogaerts: "Il faut que la catastrophe climatique devienne une obsession"

Félicien Bogaerts: "Il faut que la catastrophe climatique devienne une obsession"
Félicien Bogaerts: "Il faut que la catastrophe climatique devienne une obsession" - © Tous droits réservés

À l'occasion de la semaine de réduction des déchets, Félicien Bogaerts, fondateur de “Biais Vert”, explique sur La Première que la mobilisation citoyenne peut réellement avoir un impact sur le changement climatique.

Le constat du dernier rapport du GIEC est criant: il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70% en moins d'une décennie pour éviter de basculer dans cette catastrophe climatique irréversible. Et les conséquences sont perceptibles: la biodiversité s'effrite, 80 % des insectes et 30 % des oiseaux ont disparu en 30 ans en Europe. 

Félicien Bogaerts estime que la lutte contre le changement climatique n'est plus une question de mode ou de tendance: "Il faut que la catastrophe climatique devienne une obsession pour le plus grand nombre."

Il ajoute que l'on oppose trop souvent l'action citoyenne individuelle et changement drastique de mode de production. Les deux vont ensemble : "C'est effectivement de faire les premiers pas au niveau individuel. On consomme les produits des grands géants industriels, les plus grands pollueurs au quotidien. On achète leurs déchets."

La mobilisation citoyenne

Quand les pouvoirs publics manquent à l'appel, l'opinion publique et la mobilisation citoyenne doivent jouer un rôle, selon le chroniqueur de Classic21 : "À partir du moment où on est des centaines de milliers, voire des millions, ça change vraiment la donne. L'histoire a prouvé qu'il suffit de 2,5% de l'ensemble de la population pour qu'un changement systémique s'opère.

On se bat contre nous-mêmes, contre notre mode de vie, nos habitudes. À partir du moment où on envahit l'espace médiatique, les réseaux sociaux et les rues, ça va montrer à ceux qui sont sensés nous représenter que c'est une priorité.

Pour sensibiliser le public à ces thèmes, Félicien Bogaerts a inventé une manière originale de mobiliser les citoyens: l'opération de communication "J'peux pas, j'ai climat": "Quand on propose généralement à quelqu'un de participer à une mobilisation citoyenne pour défendre le climat, on trouve toujours de bonnes excuses. L'objectif est de fédérer le plus de personnes possible lors de la mobilisation du 2 décembre."

Il va aussi mettre sur pied une plateforme où se retrouveront toutes les actions concernant le climat. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK