Faut-il un congé de paternité aussi long que le congé de maternité?

Faut-il un congé de paternité aussi long que le congé de maternité?
Faut-il un congé de paternité aussi long que le congé de maternité? - © MARTIN BUREAU - AFP

Actuellement de 10 jours et facultatif, le congé de paternité devrait être de 20 voire 25 jours, selon les propositions de partis politiques. La Ligue des Familles réclame elle 15 semaines. Alors où placer le curseur? Pour en débattre sur le plateau de CQFD: Christophe Cocu, président de la Ligue des Familles et Clarisse Ramakers, directrice du service d'études de l'Union des Classes Moyennes.

15 semaines, dont au moins 10 jours obligatoires

La Ligue des familles plaide, dans sa dernière pétition, pour porter le congé de paternité et de coparentalité à 15 semaines, soient 75 jours, l’équivalent du congé de maternité. "Deux semaines pour devenir papa, c’est trop peu", explique son président. 

"Les papas, quand ils découvrent leur enfant, ont envie de passer du temps avec eux mais aussi de pouvoir soutenir la maman. Dans une situation de naissance, il y a toutes une série de tâches nouvelles qui, si le papa est absent, sont prises en charge par la maman, c'est une question d'égalité de genre au sein du couple mais aussi sur le marché du travail, on sait bien que les femmes y sont discriminées à partir du moment où elles ont leur premier enfant, toutes les études le prouvent". Christophe Coco précise qu'une partie de ce congé de paternité allongé pourrait être obligatoire, l'autre facultative: "au moins 10 jours obligatoires, ça dépendra des situations".

40 congés thématiques en Belgique

Clarisse Ramakers veut elle élargir la question: "il y a 40 congés thématiques en Belgique [...] Il existe aussi un congé parental qui peut être pris par le papa au moment de la naissance de l'enfant. Il faut mettre l'ensemble des éléments à plat et arrêter de fonctionner par congés distincts en les allongeant".

Au sujet du congé parental, le président de la Ligue des famille répond: "le problème c'est qu'il est mal rémunéré, 700 euros par mois, c'est souvent la maman qui le prend et ce congé sert en fait surtout à accompagner ses enfants à d'autres moment de leur vie".  

L'inégalité, elle est biologique

"L'inégalité, elle est biologique", estime Clarisse Ramakers, "quand les papas pourront porter un enfant pendant 9 mois et devront s'arrêter pour rester coucher pendant 6 semaines, on pourra parler d'égalité. Pour le moment, ce n'est pas le cas [...] Je pense qu'il existe suffisamment d'outils, ce qui les distingue, c'est la rémunération".

 

La suite du débat à réécouter ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK