Faut-il limiter les suppléments d'honoraires en chambre individuelle?

Sept spécialistes sur dix veulent conserver les suppléments de chambre dans les hôpitaux (illustration )
Sept spécialistes sur dix veulent conserver les suppléments de chambre dans les hôpitaux (illustration ) - © Archive RTBF

Les suppléments d’honoraires en chambre commune ont été supprimés. Mais le débat est toujours ouvert sur une limitation pour les chambres individuelles. Le journal "Le Spécialiste" a sondé près de 900 médecins. 7 sur 10 se prononcent contre tout changement.

Ces suppléments d'honoraire à l'hôpital représentent 450 millions d'euros par an en Belgique. "On peut comprendre qu'il y ait quelques réticences à vouloir changer le système" remarque Jean Hermesse, qui dirige les Mutualités chrétiennes. Comme toutes les mutualités, il n’a de cesse de dénoncer les dérives de certains hôpitaux. "Aujourd'hui il n'y a pas de limites, un hôpital peut passer de 100 à 200 % et on en voit de plus de en plus qui passent à ce niveau-là. Mais dans d'autres on est déjà à 300%" poursuit Jean Hermesse.

Il plaide donc pour une limitation à 100%. De son côté Jean-Luc Demeere, président du Groupement belge des spécialistes, ne comprend pas ce qu'il qualifie "d'attaque" : "Il y a peut-être une autre raison, c’est l'assurance complémentaire qui couvre le coût total, et notamment le coût des suppléments. Et peut-être certains organismes assureurs ont tout intérêt à les voir supprimés pour pouvoir faire des bénéfices plus importants".

De plus en plus de chambres individuelles

Et Jean Luc Demeere rappelle que le patient a le choix d'opter plutôt pour une chambre commune, ou de se faire soigner par un autre médecin : "Au moment où il arrive à l'hôpital le patient va signer un document où il fait le choix de la chambre. Et donc en faisant ce choix il fait également un choix des suppléments d'honoraires".

Jean Hermesse estime, lui, qu'à l'avenir le patient n'aura plus le choix du type de chambre parce que le nombre de chambres individuelles ne cesse d'augmenter. Pour lui, il va bientôt devenir difficile de continuer à justifier encore un supplément d'honoraires différent.

A.L. avec D. Van Ossel

http://www.lespecialiste-despecialist.be/fr

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK