Faut-il encore diffuser les chansons de Michael Jackson ?

Suite à la diffusion du documentaire Leaving Neverland et les accusations de pédophilie contre Michael Jackson, certaines radios dans le monde ont décidé de ne plus passer les titres du roi de la pop. C’est le cas de radios québécoises et néo-zélandaises. Bonne idée ou pas, le débat est animé dans la plupart des rédactions. Mais quid en Belgique ?

La chaîne de radio et de télévision flamande VRT est la première à avoir pris position. « Si nous passons une de ses chansons, le présentateur fera référence à la controverse actuelle et le contexte sera précisé si nécessaire », explique la chaîne publique.

A la RTBF, il n’y a pas, à ce stade, de prise position. Rudy Léonet, journaliste musical au service public, a bien son idée sur le sujet.
« Diffuser un titre de Michael Jackson n’a rien d’illégal puisqu’il n’a jamais été condamné pour ces faits. On va plutôt parler ici d’une responsabilité morale. Chaque rédaction doit donc se forger son propre avis », confie l’ancien patron de Pure.

D’autres cas polémiques

Harvey Weinstein, Woody Allen, Roman Polanski, R Kelly ou Bertrand Cantat ont aussi, dans une époque plus ou moins proche, défrayé la chronique. Meurtre, viol…, les faits reprochés sont rarement mineurs mais à ce jour, aucun d’entre eux n’a été réellement été privé de diffusion.

Il n’est pas rare de voir un film produit par Harvey Weinstein en télé ou d’entendre Un jour en France de Noir Désir sur les ondes radio. « Une vraie sanction pour un artiste serait d’être éjecté de Spotify ou Apple Music. Ça a été le cas pour un rappeur américain qui tenait des propos diffamatoires vis-à-vis des femmes. Aujourd’hui, on ne parle plus du tout de lui », ajoute Rudy Léonet.

La force des documentaires

10 ans après la mort du roi de la pop, ce documentaire vient définitivement relancer les accusations de pédophilie. Jackson avait pourtant été déclaré non-coupable en 2005. Mais l’effet de la diffusion de Leaving Neverland est immédiat et ce n’est pas le seul artiste à faire les frais de ce type de format audiovisuel.

Une enquête télévisée de 6 heures est consacrée aux dérives du chanteur d’I believe i can fly, R Kelly. Le documentaire dénonce de multiples abus sexuels sur des jeunes filles mineures. L’histoire fait tellement de bruit aux Etats-Unis qu’un juge a décidé de rouvrir le dossier. On parle, à présent, de 10 chefs d’accusation.

Harvey Weinstein en prend aussi pour son grade dans un documentaire intitulé Intouchable. Sa diffusion a d’ailleurs ému le festival de Sundance, il y a tout juste un mois.

Rumeur ou réalité, depuis le scandale suscité par Leaving Neverland, certains fans auraient supprimé les chansons de Michaël Jackson de leur téléphone. Il se lit même sur le web que des clients quittent des cafés lorsqu’ils entendent ses chansons. Suite au documentaire, les chiffres des ventes de l’artiste ont chuté de 5%.

 

 

Archives : Journal télévisé 03/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK