Faut-il complètement bannir le plastique?

Le plastique, c’est fantastique? Au cœur d’une polémique de la chaîne de supermarchés Delhaize, dans le viseur du parlement européen qui veut interdire les plastiques à usage unique... le plastique semble de plus en plus problématique. Faut-il pour autant l’éliminer de nos vies ? Pour Agoria, la fédération patronale du secteur technologique, il faut se focaliser sur son recyclage. Pour l’ASBL Écoconso, il faut utiliser moins de plastique dès le départ. Débat.

Renaud De Bruyn, expert déchets à l’ASBL Écoconso l’admet bien volontiers : le plastique peut avoir de véritables avantages. Dans certains cas, son usage est totalement légitime. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. " Nous ne sommes pas antiplastique, mais on a eu une utilisation du plastique qui n’était pas raisonnable. Or quand la matière devient déchet, elle peut poser de nombreux problèmes. Il faut donc revoir ses usages. Et le remplacer par une alternative durable ou ne pas l’utiliser lorsqu’il n’est pas indispensable ", précise-t-il au micro de Soir première. La priorité, c’est de s’attaquer au problème du plastique jetable estime l’expert.

Se passer complètement d’emballages en plastique, c’est illusoire.

Aujourd’hui, 20 à 25% de tous les plastiques utilisés en Europe sont recyclés. Seulement, déplore l’expert en déchets. "Il y a aussi un problème dans la qualité du recyclage. Pour l’instant on ne parvient pas encore à avoir une économie circulaire car le plastique recyclé n’est pas suffisamment de bonne qualité. Alors que le verre et le métal se recyclent bien mieux."   

Améliorer le recyclage de ce plastique, pour qu’il soit plus efficace. C’est juste ce que met en avant la fédération patronale du secteur technologique. Pour Julie Leroy, il ne faut pas forcément utiliser moins de plastique, mais mieux l’utiliser, travailler sur sa durabilité et lui garantir une fin de vie plus propre.  "Il ne faut pas croire que les industriels ne sont pas préoccupés par l’environnement, bien au contraire", dit-elle.

Un meilleur plastique est-il possible ?

A la place du pétrole, certaines matières végétales sont utilisées pour fabriquer du plastique. On parle alors de plastique biosourcé. Cependant si son utilisation reste la même que le plastique issu de la pétrochimie, les problèmes resteront les mêmes indique Renaud De Bruyn.

"Pour l’instant, non, il n’y a pas de plastique durable. Après, je sais pas s’il y a des usages de n’importe quelle matière qui soit propre. C’est pour ça que l’importance, ce n’est pas uniquement la matière, mais ce que l’on en fait et la quantité de sa production en fonction de ce qu’elle nous apporte", dit-il.

"Boucler la boucle, je pense qu’on n’y arrivera jamais à 100%. Même si on arrive à faire du recyclage chimique, où l’on pourrait récupérer les molécules intactes, il y aura toujours une petite partie qui sera inutilisable", explique Julie Leroy. Un plastique 100% durable, c’est donc une illusion.  

Recyclage plastique: la Wallonie investit 60 millions (JT)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK