Fashion Week: Victoria Beckham pointée du doigt pour ses mannequins trop maigres

La Fashion Week de New York a démarré jeudi, avec l’annonce de 300 événements, parmi lesquels le défilé très attendu de Givenchy, qui exceptionnellement va traverser l'Atlantique. New York, avec ses stars, ses paillettes et ses surprises lance traditionnellement le bal des Semaines de la Mode, suivie par Londres, Milan et Paris.

Parmi les stylistes stars, Victoria Beckham était présente dimanche pour un défilé très coloré, mais aussi très critiqué par la presse et les réseaux sociaux.

En effet, ses mannequins jugés trop maigres et trop jeunes ont relancé le débat sur la taille des mannequins lors des défilés.

Celle qui avait déclaré en en 2010 qu’elle voulait prendre ses responsabilités et qu’elle ne souhaitait plus travailler avec des mannequins trop maigres, semble avoir oublié ses promesses.

"Nous savons que certaines jeunes femmes souffrant de troubles de l'alimentation prennent ces types de photos et de les mettre à l'intérieur de leurs portes de l'armoire, les utilisant comme un but à atteindre", a déclaré a The Guardian Lorna Garner, directrice de l’association B-manger qui vient en aide aux personnes atteintes de troubles alimentaires. "Ce type d'images ne provoque pas de troubles de l'alimentation, mais elles peuvent aggraver une situation existantes".

Sur Twitter, les fans de l’ex Spice Girls n’ont pas décoléré, et on vivement critiqué la maigreur des mannequins dénonçant une apologie de la maigreur, voire de la mort.

Image contradictoire

Une mannequin en particulier, est pointée du doigt : la jeune Peyton Knight, 17 ans, que l'on peut notamment voir sur le compte Instagram de la créatrice. Visage enfantin, émacié, silhouette maigre… Le mannequin n’est pas apprécié des internautes, qui voient en elle une représentation erronée de l’idéal féminin, prônée par Victoria Beckham.

Image en contradiction avec les rêves de la styliste qui déclarait le jour du défilé vouloir habiller Hillary Clinton. "Je soutiens les femmes et j'aime les femmes fortes, donc j'adorerais l'habiller."

La presse spécialisée, quand à elle, a apprécié ce défilé haut en couleurs et en imprimés, loin des longues silhouettes longues et noires qu’elle présentait les années précédentes."Je suis épanouie et je pense que ça se voit dans la collection (...) pleine d'énergie et de bonne humeur", a expliqué Victoria Beckham après son show.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK