Fanny Appes poignardée par son ex-compagnon dans un train : "Elle était harcelée depuis des mois"

Fanny Appes, 30 ans, une ancienne athlète du club de Nivelles, a été victime d’une tentative de féminicide, poignardée dans un train ce matin en gare de Linkebeek par son ex-compagnon, qui la harcelait depuis des mois, selon des témoignages. Il a pris la fuite. C’est un autre passager du train qui lui est venu en aide.

Elle a été hospitalisée et elle est à présent hors de danger.

Elle était harcelée par son ex-compagnon depuis des mois. Noël Levêque, l’un des anciens entraîneurs de Fanny Appes et président du club de Nivelles, explique : "C’est l’aboutissement d’un harcèlement qui dure depuis des mois. Elle avait perdu son travail à cause de lui, il essayait de la retrouver avant et après son travail. Elle avait aussi abandonné l’entraînement, elle avait peur qu’il ne vienne la retrouver. Elle était dans un état d’angoisse et de stress permanent. Elle avait déménagé et ne disait à personne où elle habitait. Le harcèlement était continuel : ça a commencé par des publications Facebook puis ça a été des coups…"


►►► A lire aussi (archive) : Philippe Hensmans, Amnesty International : "En Belgique, il y a plus de victimes de féminicides que de terrorisme"


Selon Noël Levêque, l’homme était déjà très jaloux lors de leur relation. "Elle devait participer au championnat d’Afrique, et il avait déchiré son passeport pour l’empêcher d’y aller. Elle l’avait quitté. Après a commencé le harcèlement".

Fanny Appes avait porté plainte à la police. "Je redoutais cette agression, ça fait six mois que j’ai déposé plainte à Braine-l’Alleud et à Nivelles avec des preuves à l’appui mais rien n’a été fait. J’avais peur que quelque chose m’arrive mais j’ai tout fait pour me protéger, je regardais à gauche et droite en sortant d’un endroit pour être sûre qu’il ne soit pas là. J’ai changé de boulot, j’ai arrêté les entraînements. La police ne m’a pas aidée. On ne l’a jamais empêché de m’approcher, rien n’a été fait. Il y a une semaine, il m’a percuté avec sa voiture, j’ai fait une vidéo que j’ai publiée sur Facebook", explique-t-elle à la RTBF.

Le parquet de Hal-Vilvoorde, compétent par rapport à l’agression, n’a pas encore communiqué. Quant aux plaintes que Fanny Appes dit avoir déposées à la police de Braine-l’Alleud, le parquet du Brabant wallon ne fait, à ce stade, aucun commentaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK