Fanny Appes : "J'ai demandé de l'aide mais rien n'a été fait. Il aurait pu me tuer"

Fanny Appes, athlète, a été victime d'une tentative de féminicide, poignardée par son ex-compagnon ce matin dans le train entre Braine-l’Alleud et Rhode-Saint-Genèse. Elle témoigne pour la première fois depuis l’agression.

"Je me rendais à mon lieu de travail. J’ai donc pris le train comme tous les jours à Braine-l’Alleud. Quand je suis entrée je me suis rendu compte que mon ex-compagnon était là. Je lui ai demandé ce qu’il faisait là. Il m’a dit qu’il prenait juste le train comme tout le monde. J’ai pris peur, j’ai essayé de changer de place mais il m’a suivi. J’ai pris mon téléphone pour filmer et appeler la police et lorsque le train s’est arrêté, il m’a poignardé violemment par-derrière et s’est enfui à Rhode-Saint-Genèse. J’ai commencé à saigner abondamment et le contrôleur a appelé les secours."

La police ne m’a pas aidée

"Je redoutais cette agression, ça fait six mois que j’ai déposé plainte à Braine-l’Alleud et à Nivelles avec des preuves à l’appui mais rien n’a été fait. J’avais peur que quelque chose m’arrive mais j’ai tout fait pour me protéger, je regardais à gauche et droite en sortant d’un endroit pour être sûre qu’il ne soit pas là. J’ai changé de boulot, j’ai arrêté les entraînements. La police ne m’a pas aidée. On ne l’a jamais empêché de m’approcher, rien n’a été fait. Il y a une semaine, il m’a percuté avec sa voiture, j’ai fait une vidéo que j’ai publiée sur Facebook. Je suis allée la présenter à la police, j’ai demandé de l’aide mais rien n’a été fait. Aujourd’hui, j’y ai échappé mais il aurait pu me tuer."

"J’ai un sentiment d’injustice. Je pense qu’on devrait prendre en considération les violences faites aux femmes. On ne devrait pas prendre à la légère les plaintes que certaines personnes déposent. J’avais confiance en la Justice belge et j’ai toujours confiance mais des efforts doivent être faits face au harcèlement. On doit faire les choses autrement. Les mesures ne sont pas prises face aux femmes harcelées. J’ai évité la mort de justesse."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK