Famille recomposée : famille compliquée ? - L'aluminium, un danger pour notre santé ?

1)Famille recomposée : famille compliquée ?

"T'es pas mon père, t'as rien à me dire"; "Ma belle-mère est comme une deuxième maman"; "Mon beau-fils ne me considère pas"; "J'ai un frère, une demi-sœur et un demi-frère"... Autant de situations que vivent les familles recomposées. Depuis plusieurs années, ce modèle familial bouscule l'image traditionnelle de la famille. En Belgique, on estime qu'une famille sur huit  est une famille recomposée. Sont-elles des familles comme les autres? Sont-elles vouées à l'échec ou ont-elles, au contraire, les mêmes chances de réussite? Comment se construisent les liens dans ces familles? Ces questions sont tellement complexes qu'aujourd'hui, ces familles font l'objet de recherches scientifiques. Sans en attendre le résultat, Questions à la Une mène l'enquête auprès de plusieurs familles recomposées. Entre expérience heureuse et malheureuse, ces familles racontent les défis qui les attendent.

Journaliste : Christine Lenaerts

2) L'aluminium, un danger pour notre santé ?

Sans le savoir, nous absorbons de plus en plus d'aluminium au quotidien, cette substance chimique est pourtant hautement toxique pour notre organisme. Extraite d'un minerai, la -bauxite, l'alumine est présente dans une multitude de produits de consommation. Agent levant dans le pain, conservateur dans les charcuteries et les plats préparés, anti-agglomérants dans le sel, colorant dans les confiseries... l'aluminium se cache derrière les additifs et même dans le lait infantile. Il entre aussi dans la composition de cosmétiques - il facilite la pénétration des crèmes, durcit le vernis, blanchit les dents, bloque la transpiration - et les laboratoires pharmaceutiques l'utilisent comme adjuvant dans des médicaments et des vaccins. L'Autorité européenne de sécurité des aliments, qui a tiré la sonnette d'alarme il y a trois ans, conseille de ne pas consommer plus de 1 milligramme d'aluminium par semaine et par kilo de poids corporel. Mais comment éviter la surdose ? La quantité d'aluminium utilisée n'est jamais précisée sur les emballages et il n'existe aucune réglementation sur son utilisation.

Pourtant, les études sur la nocivité de l'aluminium se multiplient. Cette neurotoxine multiplierait par deux les risques de développer la maladie d'Alzheimer...

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK