Facebook: un téton peut en cacher un autre

Les femens se servent de leurs poitrines comme armes politiques
Les femens se servent de leurs poitrines comme armes politiques - © CURTO DE LA TORRE - AFP

Contrairement à la mairie de New York, Facebook n’aime pas les poitrines féminines. Le géant américain est assez clair sur sa politique : "Nous supprimons les photographies présentant des organes génitaux ou des fesses entièrement exposées". Quant aux photos de poitrines, "si elles montrent le mamelon", le traitement est le même.

Une politique jugée injuste par les féministes

De nombreuses personnes jugent cette politique injuste. Elles considèrent qu’il s’agit de censure. Une censure du corps des femmes. Pour ces féministes, le corps des femmes est hyper-sexualisé par la société. Dans leur vocabulaire, on appelle ça "l’objectivation du corps des femmes". Si les hommes peuvent montrer leurs tétons, pour quoi pas les femmes ?

La parade d’une artiste américaine

Micol Hebron semble avoir trouvé l’astuce pour contrecarrer la censure de Facebook. L’astuce est simple : prendre une photo de téton d’homme et la mettre à disposition des personnes voulant poster des photos avec des poitrines de femmes dénudées. Ce téton devra alors être "photoshopé" sur les tétons incriminés. Ainsi, plus aucun téton féminin n’est visible et la photo devient alors acceptable par les robots "censeurs" de Facebook.

Et l’idée, lancée il y a un peu plus d’un an, a pris. De nombreuses femmes ont utilisé ce "téton politiquement correct" pour pouvoir diffuser leurs photos torse-nu. Et Facebook ne peut rien dire : il s’agit d'un photomontage, pas d'un nu.

Sous le montage, le message

Si l’initiative prête à sourire (et c'est un de ses objectifs), elle cherche surtout à faire réfléchir. Ses initiateurs veulent mettre en avant ce qu’ils considèrent être une inégalité. Pour eux, une poitrine féminine n’est pas plus sexuelle qu’une poitrine masculine. Dans les deux cas, il ne s’agit pas d’organes reproducteurs. Dès lors, pourquoi ces dames devraient pudiquement cacher leur poitrine alors que ces messieurs peuvent se promener tétons à l’air sans créer d’émoi ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK