Face à une poussée du virus, l'Iran interdit les mariages et les funérailles

Face à une poussée du virus, l'Iran interdit les mariages et les funérailles
Face à une poussée du virus, l'Iran interdit les mariages et les funérailles - © Belga

Le président iranien Hassan Rohani a interdit mercredi la tenue de cérémonies de mariage ou de funérailles alors que le nombre de cas de coronavirus dans le pays continue d’augmenter fortement."Les deux sont interdits jusqu’à nouvel ordre", a-t-il déclaré mercredi, ajoutant l’obligation de porter un masque dans les lieux publics restait en vigueur. "C’est la seule façon de commencer l’automne en se sentant tranquille", a justifié le président, cité par l’agence de presse Irna.

Selon le ministère de la Santé, des milliers d’Iraniens ont été infectés par le virus alors qu’ils assistaient à des cérémonies de mariage et d’enterrement où les règles de protection sanitaire n’étaient pas respectées. Cela alors que ces moments sont ceux, avec les déplacements en transport en commun, où les gens sont le plus susceptibles d’être contaminés.

L’Iran a enregistré cette semaine une forte augmentation du nombre de cas de coronavirus, avec 350 décès signalés au cours des dernières 48 heures. Plus de 5200 personnes ont été infectées durant la même période. Au total, plus de 12.000 personnes sont mortes du virus dans ce pays, et plus de 250.000 ont été contaminées, d’après les données du ministère de la Santé relayées par l’agence de presse Irna.

Iran: habitants de Téhéran dans le métro de la capitale, ce 10 juin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK