25 sculptures originales prennent d'assaut les plages belges

En marchant sur la plage, on l'aperçoit de loin. C'est comme un grand jet de peinture jaune qui flotte au-dessus des dunes, une éclaboussure de vague figée en plein mouvement. "Cela m'a d'abord fait penser à un arbre. À une personne aussi. Deux jambes, deux bras", réagit un passant.

Mais chacun peut y voir ce qu'il veut, c'est le jeu. On peut tomber dessus au détour d'une promenade. Et se laisser intriguer.

"Cela peut aussi introduire l'art contemporain à des gens, des enfants qui n'ont encore jamais vu un musée ou ne savent pas ce que c'est l'art contemporain et peut-être ca va rester dans leur tête", espère Philipp Van Den Bossche, commissaire de l'exposition.

Ivars Drulle, artiste letton, regarde les passants interagir avec son oeuvre. Deux énormes pavillons de gramophones sur lesquels on peut poser l'oreille pour écouter la mer. "Quand j'étais petit, pour moi, la mer, c'était la frontière occidentale de l'Union soviétique, le rideau de fer", glisse l'artiste. "Aucune nouvelle ne venait de l'autre côté de la mer. J'adorais écouter des sons qui venaient de l'autre côté, de l'autre monde."

Ces oeuvres et ces histoires sont à découvrir pendant six mois. Ou peut-être beaucoup plus. Des pièces signées Wim Delvoye, Jan Fabre ou Daniel Buren ont ainsi trouvé une place sur notre littoral.

Le trajet peut être réalisé à pied, à vélo ou avec le fameux tram qui longe toute la côte.

PIAB, avec Daphné Van Ossel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK