Explosion à Bruxelles-Central: ce que l'on sait sur la tentative d'attentat

Une tentative d'attentat a été commise mardi soir à la gare de Bruxelles-Central, ne provoquant aucune victime, hormis l'auteur, abattu par un militaire. 

Les faits

A 20h39, un homme est entré dans la gare Centrale. Il est passé par la salle des guichets, puis est descendu en direction de voyageurs qui se trouvaient au pied des escaliers. Après s’être un peu éloigné, il est revenu au milieu de ce groupe à 20h44. Il a saisi sa valise en criant et en provoquant une explosion partielle. Heureusement, personne n’a été blessé.

La valise a immédiatement pris feu. L’homme a alors abandonné son bagage en flammes et est descendu sur le quai à la poursuite d’un chef de gare. Entre-temps, le sac a explosé une deuxième fois de façon plus violente. Il contenait des clous et des bonbonnes de gaz. L’homme est ensuite remonté dans le hall où il s’est précipité sur un militaire en criant " Allah Ouakbar ". Le militaire a immédiatement ouvert le feu en touchant l’individu à plusieurs reprises. Cet individu est décédé sur place, des suites de ses blessures.

L’homme ne portait pas de ceinture d’explosifs, contrairement à ce que certains témoins avaient raconté.

L'auteur

Il s'agit de Oussama Z., âgé de 36 ans, et habitant Molenbeek, de nationalité marocaine. Il était connu des services de police, mais pas pour des faits de terrorisme. Il n'était pas fiché par l'OCAM.

Les conséquences

A la suite de l'explosion, un mouvement de panique a éclaté dans la gare Centrale et sur les voies. La gare a ensuite été évacuée, avant de rouvrir mercredi vers 8h. De son côté, la Stib a dans un premier temps interrompu la circulation des lignes 1 et 5 du métro. 

Contrairement à certaines informations, la Grand-Place de Bruxelles n'a pas fait l'objet d'une véritable évacuation, mais des policiers sont néanmoins intervenus pour éviter un déplacement de foule de la gare Centrale vers la Grand-Place.

L'OCAM, Organe de coordination pour l'analyse de la menace, a fait savoir que le niveau de la menace était maintenu à trois, "ce qui signifie que la menace est grave et vraisemblable", mais des mesures de sécurité ont été adaptées "à titre de précaution", une "visibilité et présence accrue des services de sécurité" dans les gares et les métros.

Tous les événements prévus, comme le concert de Coldplay, sont maintenus "avec vigilance accrue".

L'enquête

Elle a été confiée au parquet fédéral. Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw s'est rendu sur place mercredi, vers 4h du matin, accompagné de la magistrate Ann Fransen, spécialisée dans les affaires de terrorisme, ainsi que d'une magistrate du parquet de Bruxelles et du juge d'instruction. Des équipes de la police ont emporté plusieurs sacs bruns, contenant des éléments de la scène. Un fourgon mortuaire a évacué mercredi vers 6h15 le corps de l'auteur.

Vers 10h, une perquisition a eu lieu boulevard Mettewie à Molenbeek au domicile du suspect en présence du service de déminage et du labo de la police scientifique.

 

Mouvement de foule à la Grand-Place

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK