Exercices à la Côte belge: plus de 700 militaires et quatre C-130 mobilisés

Plus de 700 militaires mobilisés dont 240 Belges sont mobilisés dans le cadre d'exercices militaires sur la côte belge. Parmi eux, des soldats des para-commandos et du groupe des Forces Spéciales. Des militaires néerlandais, allemands et britanniques participent également à cet exercice qui mobilise pas mal de matériel également: quatre C-130, trois hélicoptères et trois navires de guerre participent aux opérations.

Ce dispositif important doit permettre de tester les procédures lorsqu'il s'agit d'exfiltrer et rapatrier des ressortissants d'un pays en guerre.

Ce lundi matin, l'exercice consistait à prendre d'assaut un bâtiment du port d'Anvers et à le sécuriser pour pouvoir ensuite y accueillir des expatriés en toute sécurité.

La dernière fois, c'était en 1994

"Le but de l'intervention n'est pas de s'interposer ou de séparer les parties combattantes ou les rebelles. L'unique but, est de rentrer et de sécuriser nos expatriés et de les amener ensuite vers un point sécurisé", explique le Colonel Peter De Vogelaere, commandant de la brigade légère. "Ce genre d'opération est une de nos tâches majeures, donc on s'y entraîne. On a quelques entraînements par année".

Jusqu'ici les militaires belges avaient l'habitude d'intervenir sans l'aide des armées voisines. Une période à présent révolue.

La dernière fois que des militaires belges ont dû rapatrier des ressortissants, c'était en 1994 au Rwanda. En 1997, ils étaient prêts à intervenir en république démocratique du Congo mais ne s'étaient finalement pas déployés.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK