Etudiante belgo-turque arrêtée: Didier Reynders confie son "inquiétude"

L'étudiante belgo-turque Bilen Ceyran est emprisonnée depuis une semaine en Turquie, officiellement pour des raisons politiques.

La jeune femme est vice-présidente d'une organisation de jeunesse socialiste. Elle a été arrêtée vendredi avec sept autres personnes avec lesquelles elle passait des vacances en Turquie. Giflée pendant sa garde a vue, elle aurait déjà subi des tortures. Lundi, une centaine de personnes ont manifesté devant l'ambassade de Turquie à Bruxelles pour protester contre cette incarcération.

Didier Reynders a réagi au micro de La Première à cette arrestation. "Si j'ai demandé à notre ambassade de prendre les contacts et si je souhaite pouvoir accompagner la maman ou d'autres proches ou un avocat sur place c'est bien parce qu'il y a effectivement un degré d'inquiétude, confirme le ministre des Affaires étrangères. Mais il faut d'abord que l'on ait des réponses avant de pouvoir être plus précis sur le sujet. Je n'ai aucune idée pour l'instant de ce qui va nous être dit du côté turc."

En Turquie, nous avons les mêmes inquiétudes que beaucoup d'autres Européens

Didier Reynders ajoute qu'il espère voir plus clair dans les prochains jours. "J'ai redemandé ce matin qu'un contact soit pris pour avoir la confirmation de l'arrestation et des raisons de cette arrestation. [...] Mais on sait très bien que, pour l'instant en Turquie, nous avons les mêmes inquiétudes que beaucoup d'autres Européens sur la manière dont les choses se passent."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK