Etre végétarien musulman et fêter l'Aïd, c'est possible?

Etre végétarien musulman et fêter l'Aïd, c'est possible?
Etre végétarien musulman et fêter l'Aïd, c'est possible? - © JULIEN WARNAND - BELGA

La fête de l'Aïd que les musulmans célèbrent ce mardi est associée au traditionnel sacrifice du mouton. Pourtant, de plus en plus de musulmans font le choix du végétarisme ou du flexitarisme. Comment concilier les deux? 

Végétarienne depuis cinq ans et musulmane, Belgin Aka explique: "Ma foi n'a pas changé, elle s'est confirmée autrement avec une prise de conscience. Je crois que le fait de devenir végétarien, c'est une conscience et c'est aussi revenir à une humanité qu'on a perdue".

La décision de Belgin Aka a suscité des réactions de membres de sa famille, provoquant parfois des situations cocasses. "Ca me fait rire parce qu'il y a quelques années, ma mère a voulu m'obliger à manger de la viande.... parce que ça porte 'bonheur', c'est 'sacré'. Et je lui ai dit 'mais maman, je suis végétarienne'. Elle m'a regardée avec beaucoup de douceur et de naïveté et elle m'a dit: 'Mais ma fille, ce n'est pas de la viande, c'est du mouton[rires]!'"

Une tendance qui renvoie aux valeurs de l'islam

La motivation principale des nouveaux végétariens est globalement le bien être animal. Mais pour Corinne Torrekens, sociologue à l'ULB, cette tendance renvoie aux valeurs même de l'islam.

"Depuis de nombreuses années, j'observe que des personnes font le choix de faire des dons à des associations dans l'idée que la consommation de viande est moins importante que l'aide à des populations dans le besoin," analyse Corinne Torrekens. "Cette tendance à une démarche végétarienne va s'inscrire dans une démarche éthique plus profonde, qui existe depuis plus longtemps".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK