Étonnant cambriolage d'une banque à Anvers

Un étonnant cambriolage a eu lieu ce dimanche à Anvers. Certains diront que les malfrats se sont inspirés des meilleurs films du genre. Rien n’est encore très clair pour l’instant, mais selon les premiers éléments donnés par la VRT, les voleurs seraient entrés dans l'agence BNP Paribas Fortis-Belgielei à Anvers en perçant deux tunnels et en passant par les égouts.

Les cambrioleurs auraient percé deux tunnels pour accéder à l’intérieur de la banque. Ces 2 tunnels aboutissent eux au réseau d’égout de la ville. Interrogée par la VRT, Els Liekens, une ingénieure travaillant à Aquafin, la société du traitement des eaux à Anvers, ne comprend pas comment ces voleurs sont sortis vivants. "Soit ils étaient très bien préparés, soit ils ont eu beaucoup de chance… ". D’abord, explique-t-elle, parce que le diamètre des égouts varie de grand à petit. On a parfois des tuyaux de 40 cm de diamètre et puis à d’autres moments les galeries ont une forme ovoïde avec 1m30 de haut tout au plus et 80cm de large. Difficile de se tenir debout, les voleurs ont donc probablement rampé, ce qui n’est pas sans danger.

Intoxication ou noyade

Ramper est effectivement dangereux en raison des eaux usées : toilettes, douches, machine à laver, lave-vaisselle, et autres substances arrivent dans les égouts. Ce cocktail peut libérer du sulfure d’hydrogène, un gaz hautement toxique.

Enfin, lors de fortes pluies par exemple, ces canalisations se remplissent rapidement. Il y a donc aussi un risque de noyade. Bref, une aventure périlleuse…

Pour l’instant, aucun suspect n’a été arrêté. Quant au butin des cambrioleurs, il n’est pas encore clairement établi. Le contenu de 20 coffres-forts aurait été dérobé. Ce lundi matin, plusieurs clients ont dû faire une déclaration sur l’honneur et détailler ce qui se trouvait dans leur coffre, sans savoir s’ils étaient concernés. Une façon de procéder qui n’est pas du goût des clients.

Actuellement, ni BNP Paribas Fortis, ni la police ne veulent révéler quelle est l'ampleur du cambriolage. Le parquet parle d'un "vol important".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK