Etats-Unis : un donneur de sperme doit payer une rente alimentaire

Etats-Unis : un donneur de sperme doit payer une rente alimentaire
Etats-Unis : un donneur de sperme doit payer une rente alimentaire - © RTBF

Au Kansas aux Etats-Unis, un donneur de sperme s'était arrangé avec un couple de lesbiennes sans passer par un médecin pour effectuer son don. Aujourd’hui il est sommé de payer un rente alimentaire à la mère de l’enfant.

Mia, la petite fille de Jennifer et Angela naissait il y a trois ans. Pour trouver un donneur de sperme, ce couple de lesbiennes avait déposé une demande sur Internet. William Morotta avait alors répondu favorablement d'aider les deux jeunes femmes à avoir un enfant. Un contrat avait ensuite été signé, lui enlevant tout droit parental. "William devait juste être la moitié de l'ADN de notre enfant", explique la mère légale de Mia, Angela Bauer.

Aujourd'hui, Jennifer et Angela sont séparées et rencontrent des difficultés financières. Elles demandent alors de l'aide à l'état du Kansas qui a cherché à retrouver le père. William est ainsi sommé de payer désormais une rente alimentaire à Angela.

"Aucune bonne action ne reste impunie", réagit-il. Car l’erreur qu’il a commise est d’avoir donné directement son sperme aux filles qui ont réalisés elles-mêmes l'insémination.

Aux Etats-Unis, la loi est claire en la matière : si un homme passe par un médecin pour donner du sperme en vue d’inséminer une autre femme que la sienne, il ne sera pas reconnu comme étant le père de l’enfant.

Le couple ne veut pas de l’argent du donneur

Cette erreur pourrait coûter beaucoup d'argent à William, mais Jennifer et Angela n’en veulent pas. "Mia a deux parents. Je ne vois pas pourquoi l’Etat en cherche un autre à tout prix. Nous allons défendre nos droits avec un avocat", explique Angela.

Légalement en Belgique, l'histoire pourrait être la même, sauf que chez nous, la très grande majorité des dons se fait de façon anonyme par l'intermédiaire des banques de sperme. Il est donc impossible donc de retrouver le père génétique.

I.L. avec F. Gersdorff

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK