Etats-Unis: la NASA veut envoyer un homme sur Mars d'ici 20 ans

Des trous creusés dans le sol martien par Curiosity, le robot de la Nasa, le 30 mars 2013
Des trous creusés dans le sol martien par Curiosity, le robot de la Nasa, le 30 mars 2013 - © AFP

Les Etats-Unis restent déterminés à envoyer des astronautes sur Mars dans les années 2030 et tout le programme d'exploration de la Nasa est tournée vers ce but, a affirmé lundi le patron de l'agence spatiale américaine Charles Bolden.

"Un vol habité vers Mars est aujourd'hui l'ultime destination de l'humanité dans notre système solaire et est la priorité de la Nasa", a-t-il déclaré à l'ouverture d'une conférence de trois jours à Washington consacrée à la conquête de la planète rouge.

Budget en baisse

"Tout notre programme d'exploration spatial est aligné pour soutenir cet objectif", a-t-il ajouté.

Barack Obama a récemment proposé au Congrès une enveloppe de 17,7 milliards de dollars pour la Nasa en 2014, en baisse par rapport aux années précédentes.

Mais malgré les difficultés budgétaires actuelles, l'administration du président Obama "reste engagée dans une stratégie coordonnée et dynamique d'exploration de Mars pour permettre aux Etats-Unis de continuer à jouer un rôle dominant dans l'exploration de la planète rouge", a insisté l'ancien commandant de bord de navette spatiale.

Les recherches menées dans la Station spatiale internationale (ISS), où six astronautes vivent six mois d'affilée, préparent déjà des missions de longue durée vers un astéroïde et Mars en étudiant les effets de la microgravité sur l'organisme humain et en testant des technologies qui seront nécessaires à de tels périples, a-t-il expliqué.

Un an dans l'avant-poste orbital en 2015

Deux astronautes, un Américain et un Russe doivent passer un an dans l'avant-poste orbital en 2015, ce qui correspond à quelques mois près à la durée d'une mission martienne.La Nasa prévoit d'envoyer des astronautes en 2025 à la rencontre d'un petit astéroïde pour le capturer, le remorquer et le mettre sur orbite près de la lune.

Cette mission va permettre "le développement des technologies et des capacités qui seront nécessaires pour des missions habitées vers Mars", a dit Charles Bolden, citant de meilleurs systèmes de survie et de propulsion.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK