Et si le château du légendaire roi Arthur avait réellement existé?

Une centaine de fragments datés des Ve et VIe siècles ont été retrouvés.
Une centaine de fragments datés des Ve et VIe siècles ont été retrouvés. - © I, Rawac

Tintagel, en Cornouailles. C’est sur ce site que des archéologues britanniques ont découvert les vestiges d’un palais royal datant du VIème siècle. Un endroit traditionnellement associé aux légendes du roi Arthur, rapporte The Independant.

Les légendes médiévales racontent en effet que le seigneur breton serait justement né en Cornouailles, où il aurait vécu durant les Vème et VIème siècles.

Quelques 150 tessons retrouvés

Une découverte qui constitue le témoignage le plus convaincant jamais réalisé de l’existence réelle du seigneur breton. Seuls les fragments d’un palais normand datant du XIIIème avaient jusqu’ici été découverts aux alentours.

Des dizaines de fragments de poterie et de verre indiquent, selon les archéologues, la présence d’une élite qui mangeait dans des assiettes fines et consommait son vin dans des coupes en verres minutieusement peintes. Des traces d'huile d'olive ont également été repérées au sein de ces fragments.

Les fouilles, réalisées sur un terrain de 44 mètres carrés, ont permis de mettre au jour quelques 150 tessons, parmi lesquels figurent également des fragments d’amphore et les restes d’un mur d’un mètre d’épaisseur.

Selon les chercheurs, ces vestiges faisaient partie intégrante d’un complexe plus grand qui s’étendait sur une grande partie du site de Tintagel, abandonné au VIIème siècle en raison d’une épidémie de peste.

Le château constituait toutefois la partie la plus luxueuse de l’ensemble. Les archéologues expliquent en effet que la douzaine d’autres bâtiments pourraient avoir logé des artisans ou des soldats.

Le roi Arthur : réalité ou fiction ?

Une découverte qui devrait contribuer à alimenter le débat sur l’existence réelle ou la simple légende du personnage historique. La légende médiévale la plus célèbre de Grande-Bretagne est en effet souvent mise en doute par certains historiens estimant que le roi Arthur ne serait que d’une figure légendaire inspirée d’une série de personnages historiques et mythologiques.

D'autres admettent que le seigneur breton Arthur, qui, selon les légendes médiévales, a fait fuir les envahisseurs germaniques, serait bel et bien l’archétype du héros légendaire, mais n’ont toujours pas trouvé de confirmation quant à son existence réelle.

Graham Phillips, auteur du "Tombeau perdu du roi Arthur", a confié au Telegraph que la découverte "montrait qu’il pourrait vraiment y avoir une base de vérité derrière les plus anciennes histoires de la naissance du roi Arthur à Tintagel".

Si les archéologues ne sont pas encore en mesure d’affirmer si le palais appartenait réellement au célèbre roi breton ou à un autre seigneur de l’époque, leur découverte constitue le témoignage le plus convaincant jamais réalisé quant à l’existence du roi Arthur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK